Accueil ÉCONOMIE Energie renouvelables : Mise en place prochaine d’un plan stratégique dénommé «Sonelgaz...

Energie renouvelables : Mise en place prochaine d’un plan stratégique dénommé «Sonelgaz 2035»

0
PARTAGER

Le président-directeur général (P-dg) du groupe Sonelgaz, Chahar Boulakhras, a fait état, le mois de mars éculé depuis Ghardaia, d’un plan stratégique dénommé «Sonelgaz 2035» en cours d’élaboration sur la base d’un diagnostic exhaustif du secteur afin d’améliorer et se projeter dans l’avenir.

Par B. Titem

’exprimant lors d’une visite d’inspection d’installations énergétiques dans cette wilaya, M. Boulakhras a indiqué que ce plan stratégique à l’horizon 2035 s’articule prioritairement sur la performance et l’amélioration de la mission de service public, ainsi que le redéploiement du groupe après étude, en se projetant sur l’avenir, tout en soutenant les actions de relance économiques et sociales initiées par les pouvoirs publics. «Nous comptons également accompagner l’organe de transition énergétique à travers la concrétisation du programme de développement des énergies renouvelables», a-t-il précisé avant d’ajouter que la Sonelgaz s’est fixée également une date butoir pour «la numérisation de l’ensemble du groupe à l’horizon 2026». Ce plan stratégique se fixe également des objectifs d’exportation vers les pays étrangers, tant en produits énergétiques, savoir-faire acquis et reconnu des techniciens algériens, notamment en maintenance et construction d’ouvrage, a fait savoir M. Boulakhras, précisant que «l’Algérie a des atouts pour exporter vers différents pays et réduire les dépenses de plus de 20%». Il a également évoqué, dans la stratégie, la prise en charge de la ressource humaine par la formation continue et le recyclage, tout en lui donnant les moyens pour l’innovation et la réorganisation. Accompagné par le wali de Ghardaia, Boualem Amrani, le P-dg de la Sonelgaz a procédé, lors de cette visite de travail d’une journée dans la wilaya, à la mise en service d’un centre médico-social pour les travailleurs du secteur, ouvert également à la population locale, avant d’inaugurer l’agence commercial et district gaz et électricité à Benghanem (Ghardaia), réalisé pour plus de 107 millions DA. Il a également visité un poste d’augmentation de puissance énergétique électrique à Guerrara pour un opérateur industriel, dans le cadre de l’encouragement de investissement privé, avant de procéder au raccordement d’un périmètre agricole sur une distance de 1,7 km linéaire, pour un cout de près de 10 millions DA. M.Boulakhras a visité, en outre, les travaux de raccordement à l’électricité d’une zone d’ombre «Sidi-Belkheir» pour un cout de plus de 27 Millions DA dont les travaux ont atteint les 30%. Le P-DG du groupe sonelgaz a, au terme de sa visite à Guerrara, mis en service les nouveaux districts de gaz et électricité réalisés pour 83 millions DA ainsi que le poste source 120/60 kw qui renforce la wilaya de Ghardaia en électricité, notamment les localités de Métlili, Seb-Seb et Mansoura. Sur site, M. Boulakhras a affirmé qu’il s’attèlera à renforcer et sécuriser l’alimentation en énergie et satisfaire la demande croissante sur l’électricité durant la période estivale, avant de souligner à l’adresse des travailleurs du secteur que l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des travailleurs constituait une de ses préoccupations.
Par ailleurs, Chahar Boulakhras, a affirmé, au courant du mois de mars écoulé à partir de la wilaya Laghouat, que l’Algérie entend atteindre, à fin 2024, l’autosuffisance en matière de maintenance et de fabrication de pièces de rechange pour les centrales électriques à travers le pays. S’exprimant lors de l’inspection d’installations énergétiques électriques dans la wilaya, M. Boulakhras a indiqué que «l’Algérie entend atteindre, à fin 2024, une autosuffisance dans les domaines de la maintenance et de la fabrication des pièces de rechange des équipements existant au niveau des centrales électriques à travers le pays». «La sécurité énergétique requiert d’atteindre l’autosuffisance dans les domaines de la maintenance et de la fabrication des pièces de rechange des divers appareils disponibles, à la faveur d’un programme tracé à cet effet», a-t-il souligné. Pour M.Boulakhras, les anciennes expériences ont confirmé l’importance du recours à la production locale en matière de maintenance des centrales électriques, eu égard aux coûts «faramineux» facturés par les entreprises étrangères de maintenance. Le P-dg de la Sonelgaz a, lors de cette visite de travail d’une journée dans la wilaya, inspecté la centrale électrique de Tilghemt-3, fonctionnant au gaz naturel, et réalisée pour un investissement de 2,5 milliards DA et d’une partie en devises de plus de 348 millions Euros. Assurant une production annuelle de 590 mégawatts, cette centrale fait de la zone de Hassi-R’mel un pôle électrique national, avec ses 218 travailleurs de différents grades.
Sur site, M. Boulakhras a affirmé qu’il s’attèlera à l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des travailleurs, avant d’ajouter qu»’accorder l’intérêt voulu à la ressource humaine est le moyen efficace de rentabiliser la production et de satisfaire la demande nationale croissante sur l’énergie électrique». Le P-dg de la Sonelgaz a procédé, par ailleurs, à la mise en service du projet de raccordement de la région d’El-Haoud, commune d’Oued-Morra (100 km Nord de Laghouat), au réseau d’électrification agricole sur un linéaire de 16 km, au profit de 27 agriculteurs. Il a également donné le coup d’envoi du projet de raccordement au réseau électrique de la zone d’ombre de «Maâdher El-Begrat», commune de Sidi-Makhlouf, sur un linéaire d’une douzaine de kilomètres, avant de clôturer sa tournée par la mise en service d’un poste transformateur électrique de 30/60 kilowatts au chef-lieu de la wilaya de Laghouat.
B. T.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here