Accueil DOSSIER KAMEL TIGHZA, DIRECTEUR DE TOURISME ET DE L’ARTISANAT DE LA WILAYA...

KAMEL TIGHZA, DIRECTEUR DE TOURISME ET DE L’ARTISANAT DE LA WILAYA DE SETIF : «La promotion du tourisme interne pour repositionner la destination Algérie»

0
PARTAGER

Kamel Tighza, directeur de Tourisme et de l’Artisanat de la willaya de Sétif croit au développement du tourisme sa wilaya. Sollicité par Indjazat, en marge d’une tournée découverte de la willaya, organisée au profit des journalistes de différents médias nationaux, Kamel Tighza s’emploie à promouvoir cette cause qui constitue, d’abord, une passion pour lui. Le tourisme est une niche de développement unique si on y met les moyens humains et financiers adéquats pour que le secteur contribue au développement de notre économie, a-t-il souligné. Dans cette interview qui suit, Kamel Tighza souligne l’engagement de son équipe à vouloir mieux promouvoir le tourisme local et donner plus de visibilité à la destination Sétif.

Interview réalisée par Lynda Mellak

Vous avez reçu des journalistes de différents médias nationaux, en marge de la célébration de la Journée nationale de la presse, pour une tournée découverte dans la willaya de Sétif. Quel était l’objectif d’une telle initiative?
A travers ce voyage de familiarisation et de découverte, la direction de Tourisme de la willaya de Sétif  vise à faire connaitre les potentialités touristiques et naturelles que recèlent la région. Amener les journalistes à découvrir l’offre touristique sétifienne, leur faire connaître davantage les activités du secteur pour mieux en parler, et porter davantage l’information touristique à une cible plus large et variée. Et que l’information touristique soit relayée auprès de nos concitoyens. En effet, la promotion du tourisme interne est l’un des leviers sur lequel nous travaillons en ce moment pour repositionner la destination Algérie, et améliorer significativement l’apport de l’activité touristique. Il s’agit également de faire en sorte que les algériens partent de façon systématique à la découverte des attraits et autres curiosités touristiques.

Quel effort consentit par la direction de Tourisme de la willaya de Sétif pour le développement la promotion du tourisme local ?
L’Algérie regorge de nombreux sites touristiques insoupçonnés. Le hic, c’est le coût. Les réceptifs hôteliers, proposent des services à des prix qui ne sont pas forcément à la portée de toutes les bourses. Toutefois, nous travaillons sur ce terrain afin de donner l’envie aux algériens de découvrir leur pays. Des blocages à lever dans les esprits pour faire éclore cette industrie pourvoyeuse de fonds pour les caisses de l’Etat, et d’emplois pour la population.
Le principe du tourisme étant la transversalité, l’actuelle équipe dirigeante de la direction de Tourisme a choisi de mettre en avant tous les atouts de la willaya et de laisser le libre choix aux touristes. Aussi l’industrie touristique qui propose des offres aussi diverses que variées. Il y a le tourisme thermal pour les adeptes des bains chauds, le tourisme culturel pour ceux qui s’intéressent à la culture et aux traditions. L’agro-tourisme qui est l’ensemble des prestations (accueil, hébergement, restauration et loisirs) en lien avec une ou plusieurs exploitations agricoles. L’écotourisme pour découvrir la flore et la faune, les eaux et forêts de la région. Le tourisme religieux et le tourisme de congrès qui est une occasion de découvrir les réceptifs hôteliers dont dispose la région.

La wilaya de Sétif est l’une des destinations prisées des touristes nationaux et étrangers. Qu’est ce qui attire le touriste en particulier dans la capitale des Hauts Plateaux?
La wilaya de Sétif dispose de plusieurs produits touristiques à l’instar des sites thermaux de dimension nationale qui attirent de plus en plus de touristes : Hammam Sokhna, d’Ouled Tebbène et d’El-Hamma au sud de la wilaya et de Hammam Guergour au nord de la ville. Nous citons également autres imposantes montagnes comme le mont Megres, le mont Babour, le mont Boutaleb et autres. Le marché de Dubaï dans la ville commerciale d’El-Eulma, les centres commerciaux : centre Raïs, le Park Mall et le parc d’attractions au cœur de la ville, font aussi de Sétif une destination privilégiée pour les touristes nationaux mais aussi étrangers surtout les tunisiens. Le touriste ne peut s’en passer de marquer son passage à la dame d’Aïn Fouara, de se rendre à la ville romaine de Djemila ou encore à la mosquée El Atiq. Un parcours à travers les âges est aussi proposé grâce au célèbre musée d’archéologie de Sétif, les jardins d’Émir Abdelkader et Raffaoui ainsi que le splendide château d’eau remontant à l’époque de l’antique Sitifis.

A combien estimiez-vous la capacité d’accueil des hôtels de la willaya de Sétif?
Le parc hôtelier de la willaya de Sétif s’est grandement renforcé. Et ce grâce à la stratégie tracée des pouvoirs publics pour faire de cette région une destination touristique par excellence. Objectif: la ville veut attirer plus de touristes. Pour ce faire, Sétif sera doté prochainement de 47 nouveaux hôtels dont la capacité d’accueil s’élève à 4700 lits dont 9 hôtels sont entrés en exploitation depuis le début de l’année 2021 avec une capacité d’accueil de 350 lits. La ville compte déjà 88 établissements hôteliers avec une capacité d’accueil de 6500 lits. Le nombre s’élèvera prochainement à 135 hôtels avec une capacité d’accueil de 11 000 lits. L’effort des investisseurs dans ce domaine ainsi que le soutien des responsables locaux ont fini par donner leurs fruits. En outre, la willaya regorge de pas moins de huit complexes touristiques auxquels s’ajouteront deux autres projets en cours de réalisation respectivement à Ouled Tebbène et à Hammam Sokhna. Le projet d’une station thermale avec une capacité globale de 500 lits sera réceptionné très prochainement et 500 autres lits d’ici à la fin de l’année 2022. Les villes de Hammam Guergour, d’Ouled Tebbène et d’El-Hamma seront, elles aussi, respectivement renforcées par 300, 200 et 60 lits en 2022.

Le tourisme chez l’habitant est une nouvelle formule du tourisme local. Quelles sont les régions visées par cette formule touristique?
Il est nécessaire de trouver d’autres alternatives pour booster le tourisme réceptif et le tourisme local. Le tourisme chez l’habitant est une nouvelle formule de tourisme que nous voulons développer afin de désenclaver les régions montagneuses, faire profiter les visiteurs des meilleurs paysages notamment des montagnes des Babour. Dans ce cadre, l’hébergement chez l’habitant dont l’expérience de Béni Aziz et Tizi n’Bechar est une réussite qui se révèle forte intéressante.
B. T.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here