Accueil ENTREPRISE Karim Bibi Triki, P-DG du GTA : « Nous sommes appelés à...

Karim Bibi Triki, P-DG du GTA : « Nous sommes appelés à nous réinventer »

0
PARTAGER

La tâche des filiales du Groupe Télécom Algérie (GTA) n’est pas de tout repos et les défis auxquels elles font face sont aussi multiples que complexes. Karim Bibi Triki, P-dg du GTA, parle de la nécessité pour ses filiales de se réinventer pendant qu’elles améliorent le débit de la connexion internet et la qualité du service pour l’ensemble des citoyens Algériens. Se réinventer pour s’adapter à un monde où tout est interconnecté et où les données sont au centre des enjeux, et surtout pour permettre à leurs clients et concitoyens d’être des acteurs dans ce monde. Il ne s’agit pas d’un choix, mais d’une nécessité pour Bibi Triki.

De notre envoyé spécial à El Oued : Hacène Nait Amara

a pandémie du Covid-19 a fait exploser la sollicitation des réseaux Télécoms à cause du changement dans le comportement des utilisateurs d’Internet. Les opérateurs de téléphonie et d’Internet mobile et fixe ont été pris de court et leurs réseaux ont connu une pression sans précédent. Pour Karim Bibi Triki, président directeur-général du Groupe Télécom Algérie (GTA) le défi pour les opérateurs à savoir Algérie Télécom et Mobilis, deux filiales du GTA, était d’abord d’amortir cette augmentation significative et imprévisible dans la charge du réseau. C’est du moins le constat établi par le par le premier responsable du Groupe lors de son intervention à la formation dispensée par Algérie Télécoms aux médias nationaux, toutes catégories confondues, tenue le 21 mars écoulé dans la ville d’El Oued. Relever un tel défi n’est pas une mince affaire lorsque l’on sait que le débit de la connexion internet n’était pas à son niveau idéal, a-t-il expliqué. Pour le P-dg de GTA, le défi pour les équipes d’Algérie Télécom et celles de Mobilis était double. Il fallait à la fois amortir l’augmentation de la charge pour garantir la continuité du service, et améliorer la vitesse de l’Internet pour répondre aux attentes des clients. Pour mieux illustrer la situation, Bibi Triki a fait savoir que le pic de consommation de la bande passante internationale a connu une augmentation de l’ordre de 65% entre mars 2020 et mars 2021. A cela s’ajoute un autre défi et non des moindres pour Algérie Télécom, Mobilis et ATS, qui étaient impactés par les mesures de confinement et les perturbations dans la chaîne logistique à l’échelle mondiale, a-t-il ajouté. Ainsi, certains équipements dont avait besoin les filiales du Groupe Télécom Algérie en urgence ne pouvaient pas être livrés et déployés dans les délais souhaités. Face à toutes ces contraintes imposées par la pandémie, il fallait tout de même trouver des solutions. Les équipes des deux opérateurs de téléphonie mobile et fixe (Mobilis et Algérie Télécom) étaient constamment mobilisées sur le terrain pour faire face à cette situation et assurer non seulement la continuité du service mais aussi son amélioration a-t-il indiqué. Sur ce point précis, Karim Bibi Triki s’est réjoui des résultats des opérations de tests pour l’augmentation de débit internet minimum de 2 à 4 mégas pour deux millions d’abonnés d’Algérie Télécom, qui ne représente qu’une première étape dans la feuille de route d’amélioration de la vitesse Internet sur le fixe.
S’agissant de la téléphonie mobile, Bibi Triki a rappelé les résultats d’un rapport international qui a été publié et selon lequel le débit dans le réseau mobile en Algérie a augmenté de 67% entre janvier 2020 et janvier 2021. Ce chiffre concerne le réseau des trois opérateurs de téléphonie mobile, et lorsque l’on sait la place de leader qu’occupe Mobilis sur le marché avec plus de 19 millions d’abonnés, on déduit aisément que l’augmentation du débit moyen chez l’opérateur publique de téléphonie mobile est bien supérieure, a-t-il expliqué. Ces performances ont été rendues possibles grâce au spectre de fréquences alloué aux opérateurs mobiles ainsi que le déploiement de nouveaux équipements par Mobilis, notamment dans certaines agglomérations où la densité de la population des abonnés est très importante, a indiqué le Pdg de GTA, soulignant qu’en parallèle à l’amélioration du débit et de la qualité du service, Mobilis, au même titre qu’Algérie Télécom, a continué d’étendre la couverture réseau. Pour Karim Bibi Triki, le défi relevé par Mobilis et Algérie Télécom, avec le support d’ATS, est «multifronts». Il s’agissait d’améliorer à la fois, la vitesse du débit, de la qualité du service et de la couverture réseau. Pour tous ces efforts, le Pdg de GTA n’a pas omis de rendre hommage aux équipes de tout le Groupe pour leur engagement, leur mobilisation et le travail qu’elles accomplissent quotidiennement avec courage et dévouement, et ce, malgré l’environnement contraignant. Toutefois, Karim Bibi Triki en sa qualité de manager d’un groupe dont les filiales sont leaders dans leurs domaines a appelé ses équipes à redoubler d’efforts et maintenir le focus pour atteindre les niveaux de performances souhaités.
« Nous sommes encore loin des niveaux qui peuvent nous satisfaire, et nous savons ce qu’il faut faire. Alors, nous devons maintenir le focus et la rigueur dans l’exécution pour gagner la bataille des délais », a-t-il dit à l’adresse des cadres des filiales de son groupe présents à cette formation dispensée aux médias nationaux. Pour Bibi Triki le facteur temps est extrêmement important et les présidents directeurs-généraux des filiales de GTA avec leurs staffs de management sont totalement conscients et mobilisés pour l’accomplissement de leur mission.
En parallèle à l’amélioration du débit de la connexion internet et la qualité du service pour l’ensemble des citoyens Algériens, quel que soit l’endroit où ils résident sur le territoire national, l’ensemble des filiales du Groupe Télécom Algérie seront appelées à se « réinventer pour se projeter sur un nouveau monde ». Plus explicite, le P-dg de GTA a expliqué qu’Algérie Télécom, Mobilis et ATS ont fait raccourcir, grâce aux Télécommunications, les distances qui séparaient les citoyens ; même avec des « lacunes et insuffisances », mais ils l’ont fait. Toutefois la vision et la stratégie doivent évoluer. Selon Bibi Triki, le Groupe est appelé à se réinventer pour s’adapter à un monde où tout est interconnectés et où les données sont au centre des enjeux. Et surtout se réinventer pour un monde où les TIC et Internet deviennent, plus que jamais, essentiels, a-t-il souligné. Et d’expliquer le rôle des filiales de GTA, qui consiste, selon lui, à permettre à leurs clients et concitoyens d’être des acteurs dans ce monde numérique.
H. N. A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here