Accueil DOSSIER Madjid Messaoudene, DG de GIE Monétique : «Nous avons lancé un...

Madjid Messaoudene, DG de GIE Monétique : «Nous avons lancé un portail dédié aux web marchands»

0
PARTAGER

Un portail web permettant aux web marchands d’intégrer la plateforme de paiement électronique a été lancé récemment a indiqué le 16 mars écoulé à Alger, le directeur général du Groupe d’intérêt économique (GIE) Monétique , Madjid Messaoudene.

Par Berkaine Kamelia

L’annonce a été faite par le DG de GIE Monétique lors d’une conférence sur «Les nouvelles opportunités de la transformation numérique dans l’économie et la finance», organisée dans le cadre du Salon des technologies de l’information et de la communication «ICT Maghreb». Ce portail fera office de «guichet unique» qui permettra de réaliser toutes les étapes d’intégration d’une plateforme de paiement électronique, en ligne «de la demande à la certification», a-t-il expliqué, ajoutant que cette solution épargnera au web marchand de s’adresser directement à son banquier, à la Société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique (SATIM) ou à Algérie Poste.
L’objectif de ce portail est, entre autres, de «mettre en relation les développeurs de modules de paiement certifiés avec les commerçants», a souligné le directeur général de GIE Monétique, ajoutant que ce portail permettra, notamment, aux web marchands qui n’ont pas encore de domiciliation bancaire d’être démarchés par des banques pour y domicilier leurs comptes commerciaux. Dans une seconde phase, ce portail intégrera les prestataires de services tels que les plateformes logistiques, de transport et même les assureurs qui seront mis en relation avec les e-commerçants, a mentionné M. Messaoudene évoquant, aussi, l’aspect «évolutif» de ce portail qui «se référera à des statistiques et au reporting» pour «analyser le comportement des acteurs de tout l’écosystème et apporter les correctifs nécessaires».
Se prononçant sur la transformation numérique opérée dans le domaine des banques et des assurances, le premier responsable à la GIE Monétique a estimé que les Fintech et les start-up doivent simplifier le process afin de permettre aux banques et aux assureurs d’élargir leurs clientèles, saluant au passage l’instauration de la signature et la certification électronique qu’il a considéré comme un «grand progrès» qui vient conforter la sécurité de la transformation
digitale.
B. K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here