Accueil DOSSIER Arezki Tahar, DG de l’ONAT : «Le paiement en espèce complique la...

Arezki Tahar, DG de l’ONAT : «Le paiement en espèce complique la tâche à nous et à nos clients»

0
PARTAGER

Faisant partie du Comité du pilotage de la relance du tourisme, l’Office national algérien du tourisme (ONAT) multiplie la signature de convention avec une multitude d’organismes publics et privés dans divers secteurs d’activités économique.

Entretien réalisé par Hacène Nait Amara

a dernière en date concerne la convention signée avec le ministère de la Poste, des télécommunications, des technologies et du numérique concernant le développement du mode de paiement en ligne (E-mobile) et via le TPE. Le directeur général de l’ONAT, Arezki Tahar énumère certaines conventions signées pour la promotion du tourisme entre son organisme et le groupe Hôtellerie tourisme et thermalisme (HTT), la Fédération nationale des opérateurs hôteliers (FNH), qui le représente le secteur privé. Des conventions pour le même objectif ont été signées également entre l’ONAT et la Société nationale du transport ferroviaire (SNTF) pour la promotion du tourisme par train, un nouveau concept que l’ONAT veut développer a expliqué Arezki Tahar. Trois opérations ont été déjà réalisées, à travers l’acheminement par train d’un groupe de touristes étrangers d’Oran vers Alger, un circuit qui a beaucoup plus aux hôtes de l’ONAT a tenu à témoigner son directeur général. Cette opération, l’ONAT compte bien la généraliser à l’ensemble du territoire national en proposant de nouveaux circuits à sa clientèle, car, a-t-il expliqué, le train à l’avantage d’être un moyen de transport régulier. Exemple, celui qui veut s’inscrire sur le circuit Alger-Béchar, l’ONAT le prendra en charge dès son arrivée à destination, car il dispose de ses propres moyens de transport et de ses lieux d’hébergement à Igli et bientôt à Taghit, pour le lancement des programmes touristiques à bas prix a-t-il fait savoir. Outre le circuit vers Bechar, l’ONAT propose également l’acheminement par train de ses clients vers Biskra, une destination dans le sud, où ils seront pris en charge dans ses structures sur place, a-t-il dit, en les agrémentant avec un mini circuit touristique dans la région (Biskra-El-oued-Tougourt) avant de regagner Alger par le même moyen de transport, c’est-à-dire par Train. Tous ces nouveaux programmes touristiques seront lancés dès que la situation sanitaire s’améliore et les restrictions liées à la Covid-19 seront levées a tenu à préciser le DG de l’ONAT. Et pour couronner toutes ces conventions, l’ONAT a fait partie de la délégation des entreprises et organismes du secteur du Tourisme ayant signé un accord de mise en œuvre du projet de généralisation des moyens du paiement au niveau des structures touristiques avec le ministres de la Poste le 08 septembre écoulé à Alger. Lors de cet événement, l’ONAT, représenté par son directeur général, a signé avec Algérie Poste une convention de partenariat pour la généralisation des moyens de paiement électroniques. Arezki Tahar estime qu’il est plus que nécessaire d’introduire ce mode de paiement et de le généraliser à tous les secteurs afin de faciliter la vie aux consommateurs et par ricochet se mettre au diapason de ce qui se fait dans d’autre pays. «Il est inconcevable, à l’ère des nouvelles technologiques, de demander aux clients de payer cash un service ou une transaction», a-t-il déploré, regrettant que ce mode de paiement est utilisé d’une façon très répondu dans des pays qui ne disposent pourtant pas de moyens dont dispose l’Algérie. Pour le DG de l’ONAT, l’usage de paiement en ligne est l’affaire de tous et que chacun doit ramener sa pierre à l’édifice»
H. N. A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here