Accueil DOSSIER INTRODUCTION DU E-PAIEMENT DANS TOUTES LES STRUCTURES TOURISTIQUES : Un accord...

INTRODUCTION DU E-PAIEMENT DANS TOUTES LES STRUCTURES TOURISTIQUES : Un accord Tourisme- MPTIC pour se mettre au diapason

0
PARTAGER

Appelé à occuper une place de choix dans la nouvelle politique de l’Etat et le programme de son gouvernement tendant à diversifier les ressources nationales hors hydrocarbures, le secteur du tourisme sort peu à peu des sentiers battus, aspirant à se hisser au diapason de ce que font les grandes nations.

Par Azouz Kafi

Et à l’heure des TIC et de la digitalisation, l’accord signé le 8 septembre écoulé entre le ministère du Tourisme et celui de la Poste et des Télécommunications, et portant sur la généralisation, désormais, des moyens du paiement électronique au niveau des structures touristiques apparait comme une grosse faille que les deux principaux responsables, respectivement, Mohamed Hamidou et Brahim Boumzar viennent de combler.
Une conjugaison d’efforts à saluer tant la formule du e-paiement cadre plus sûrement dans une activité où le confort du client revêt l’allure de sacerdoce. Pour rappel, le ministre du tourisme, de l’Artisanat et du travail familial, avait battu le rappel de ses troupes, à l’image du ‘’Groupe hôtellerie, tourisme et thermalisme (HTT)’’, ‘’l’Office nationale du tourisme (ONT)’’, la ‘’Fédération nationale des hôteliers (FNH)’’ainsi que ‘’Fédération nationale des Associations des agences de tourisme (FNAT)’’ et convié Algérie- Poste et son homologue des TIC pour donner de l’épaisseur à la cérémonie, tenue dans ‘’l’établissement hôtelier de Sidi-Fredj’’ à Alger, de consolidation d’un tel projet , au demeurant, incontournable.
L’occasion pour Hamidou d’appeler l’ensemble des acteurs d’embrasser la généralisation des moyens du paiement électronique et à s’orienter vers la transition numérique et l’utilisation des nouvelles technologies pour parvenir à un tourisme numérique d’excellence.
Appréciant à sa juste valeur l’accord entériné avec son homologue de de la Poste et des télécommunications, Il n’a pas manqué de pointer une conjugaison des efforts pour «l’édification de la nouvelle Algérie, une Algérie numérique», a-t- il mis en avant, soulignant qu’il était inéluctable d’opter pour cette généralisation.
Le ministre estime, ainsi, que son secteur se trouve plus que jamais appelé à «contribuer de manière globale et intensifiée au développement durable et au service des citoyens tout en répondant aux besoins et aspirations de la société basés principalement sur les nouvelles technologies», a-t-il indiqué.
Rappelant qu’en amont, le plan d’action du Gouvernent reposait sur une réforme profonde du système bancaire et financier, à travers la modernisation et la diversification des produits financiers en focalisant sur la généralisation des moyens de paiement électronique afin de réduire les transactions en espèces et traditionnelles prévues dans les dispositions de l’article 11 de la loi des finances 2020 relative à la mise des moyens de paiement électroniques à la disposition du consommateur, Brahim Hamidou s’est, aussi, engagé à ce que
son secteur n’allait ménagera aucun effort pour la généralisation des moyens de paiement électronique, à toutes les activités touristiques et hôtelières ainsi qu’au niveau des différents acteurs dans le domaine de l’artisanat, du travail familial et du paiement par QR code.
Prenant la parole à son tour, le ministre de la Poste et des télécommunications, Brahim Boumzar, a mis l’accent sur le renforcement de l’utilisation des TIC, de façon globale, dans la modernisation des transactions en tous genres, soulignant que cela constituait un enjeu, «voire un choix stratégique indispensable», dira- t-il.
Il expliquera, aussi, que parmi les applications sur lesquelles misent les hautes autorités, dans l’optique d’un un saut qualitatif en matière de pratiques économiques, figurait le e-paiement qui «jouit d’une place axiale dans la nouvelle approche de l’Etat» et qui tend à faciliter et accélérer les échanges entre les différents opérateurs économiques, a- t-il rappelé.
Il relèvera, par la suite, que l’accord conclu avec son homologue du Tourisme qu’il a qualifié d’«initiative qualitative» ; dans le sens où les deux secteurs «ont voulu conjuguer leurs efforts pour promouvoir les prestations assurées par les hôtels, les complexes, les promenades et les restaurants, en présentant des facilitations devant améliorer l’accueil et la prise en charge de leurs clients, outre la promotion de la destination touristique de l’Algérie en permettant aux secteur du tourisme de s’acquitter de son rôle de générateur de richesse», dira-t- il en substance
Une telle perspective a amené le premier responsable des TIC a exhorté l’ensemble des acteurs du monde des TIC, notamment les développeurs de startup à ne pas hésiter à s’approcher de son département pour l’accompagnement nécessaire à leurs projets.
Une grande avancée, en définitive, pour un secteur du tourisme, rendue possible grâce au concours précieux d’Algérie- Poste qui, en vertu de cet accord, s’engage à faciliter à tous les opérateurs des établissements touristiques les procédures de l’ouverture de comptes courants tout en garantissant leur accompagnement dans l’installation des Terminaux de paiement électronique (TPE) fonctionnant avec la carte Edahabia.
Il est à noter, enfin, et afin de s’assurer de l’efficacité opérationnelle sur le terrain, les deux ministres ont procédé, au niveau de la ‘’Résidence Marina H3’’ à Sidi Fredj, à un essai de des terminaux et du mode de paiement par QR code en sus de l’application de paiement ’’BaridiPa’’.
A. Z.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here