Accueil ENTREPRISE Karim Sid Ahmed, DG de CISCO Algérie : « L’après COVID-19 donnera plus...

Karim Sid Ahmed, DG de CISCO Algérie : « L’après COVID-19 donnera plus d’importance à la technologique dans l’entreprise »

0
PARTAGER

Pour sa 10ème édition, le Forum «Meet-Tic» du magazine Indjazat sponsorisé par l’opérateur de téléphonie mobile, Mobilis et dédié au monde de nouvelles technologies, a accueilli, dans un contexte particulier de crise sanitaire, le directeur général de CISCO Algérie, Karim Sid Ahmed, pour un débat autour du télétravail comme moyen auquel beaucoup d’entreprises et d’administrations, publiques et privés, ont eu recours durant le confinement imposée par les pouvoirs publics afin de contenir la propagation de la pandémie du COVID-19.

Par Hacène Nait Amara

’emblée, le DG de CISCO a tenu à préciser que son entreprise s’est habituée, depuis bien longtemps, à ce mode de travail à distance, soulignant que sa plateforme Webex est l’une des solutions technologiques mises sur le marché et ayant permis aux institutions de ne pas interrompre leurs activités en période de confinement. Il s’agit, a-t-il expliqué, d’une application dédiée aux professionnels qui se décline en trois offres, la première concerne les PME et leur permet d’organiser des réunions en ligne, jusqu’à 100 personnes connectées, d’avoir un stockage de 10 giga bits et de réaliser des streaming sur les réseaux sociaux. La deuxième offre dispose d’une capacité de visioconférence élargie à 200 personnes connectées simultanément et un stockage de 10 giga bits. Quant à la troisième offre, Karim Sid Ahmed affirme qu’elle permet aussi aux clients d’organiser des évènements en ligne, communément appelés webinaires (web-séminaire), pouvant regrouper jusqu’à 5000 personnes simultanément connectées. Selon le DG de CISCO Algérie, ce contexte de crise sanitaire a été une opportunité pour beaucoup d’entreprises de repenser leur modèle-business et de prendre au sérieux toute la partie concernant le volet technologique. « L’après COVID-19 va nous donner un nouvel élan pour repartir sur de nouvelles bases donnant plus d’importance au rôle de l’infrastructure technologique dans l’entreprise », a-t-il estimé. Et d’ajouter : « L’après COVID-19 va donner lieu à des formes d’économies utilisant les nouvelles technologies pour pouvoir les réaliser », précisant que certaines entreprises n’ayant pas pu s’adapter à ce nouveau contexte vont tout simplement disparaitre. Pour lui, le travail à distance permet aussi d’apporter des indicateurs de performance supplémentaires de chaque employé et, partant, de revoir la rentabilité du personnel en général. S’agissant de la formation de ce même personnel, Karim Sid Ahmed a affirmé que la plateforme CISCO dispose de séances de formation à distance basées sur le web permettant de donner aux employés l’apprentissage continu dans leur domaine sans se déplacer, chez-eux ou dans leur bureau. La plateforme en question peut-être également exploitée par la communauté universitaire, en ce sens qu’elle donne la possibilité de diffuser à distance des cours en ligne, ou carrément organiser des examens en toute sécurité, avec une interaction entre l’enseignant et ses étudiants. Le DG de CISCO Algérie n’a pas manqué, à ce propos, de présenter le travail fait avec l’université de Bab Ezzouar où pas moins de 60 000 étudiants, à travers le territoire national, sont connectés avec les 1 200 enseignants de l’établissement universitaire grâce à cette plateforme numérisée. Le même outil sera pareillement déployé dans le secteur de la santé, grâce à une initiative lancée avec certains hôpitaux pour permettre aux personnels soignants de communiquer en toute sécurité. En somme, la solution CISCO, affirme Karim Sid Ahmed, « s’adapte à tous les secteurs et à toutes les entreprises, toute taille confondue, avec une assurance de sécurité sans faille ».
H. N. A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here