Accueil ACTUALITÉ Mise en place des plateformes en ligne pour les demandes d’exercice d’activité...

Mise en place des plateformes en ligne pour les demandes d’exercice d’activité socio-économiques : Les instructions de Djerad aux membres du gouvernement

0
PARTAGER

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a instruit les membres du Gouvernement à l’effet de mettre en place de plateformes en ligne pour toutes les demandes de prestations ou autorisations pour l’exercice d’une activité socio-économique, a indiqué un communiqué des services du Premier ministère. Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a instruit les membres du Gouvernement à l’effet de mettre en place de plateformes en ligne pour toutes les demandes de prestations ou autorisations pour l’exercice d’une activité socio-économique, a indiqué un communiqué des services du Premier ministère.

Par Berkaine Kamelia

’exprimant à la fin d’une réunion du gouvernement qu’il a présidée au Palais du gouvernement le 4 mars écoulé, M. Djerad a exhorté les membres du gouvernement d’accélérer la mise en œuvre des mesures de facilitation qui ont été arrêtées au profit du secteur économique et des citoyens en complément de celles déjà mises en œuvre, souligne la même source.
M. Djerad a également insisté sur «la synergie qui doit être instaurée au sein des administrations centrales et locales pour matérialiser les facilitations dans les domaines d’activités pour lesquels sont exigés des agréments et autorisations», selon le communiqué.
Aussi, et pour insuffler une nouvelle dynamique de croissance de la sphère réelle productive, faciliter la réalisation de nouveaux investissements et faire accompagner le processus de diversification des exportations des biens et services, les membres du gouvernement ont été instruits à l’effet de mettre en place les plateformes en ligne pour toutes les demandes de prestations ou autorisations pour l’exercice d’une activité socio-économique. Ils ont également reçu des directives pour déconcentrer tout dépôt de dossiers de demandes d’autorisations au niveau des directions de wilayas au lieu des ministères, accélérer le traitement des demandes d’autorisation en réduisant significativement les délais de réponse qui ne doivent pas dépasser un mois, ainsi que d’alléger les procédures par l’unification et la réduction des pièces constitutives des dossiers.
Selon le document, l’administration «doit s’abstenir de demander des pièces non prévues par la réglementation ou la législation en vigueur et de celles produites par elle-même».
M. Djerad a également donné des instructions pour mettre en place rapidement, au niveau de chaque secteur, une cellule de veille rattachée directement au ministre, pour le suivi et l’évaluation des actions de simplification, en sus du rôle des inspections générales qui sont chargées du suivi de l’application des mesures sur le terrain.
Le Premier ministre a aussi instruit les membres du gouvernement à l’effet de mettre en œuvre une concertation permanente avec les partenaires économiques sur les questions liées à la simplification des procédures, et d’initier des actions de communication sur les facilitations concrétisées, en ayant recours aux sites web des ministères et des collectivités locales, ainsi qu’aux réseaux sociaux.

La numérisation doit constituer la base du développement économique
Par ailleurs, Abdelaziz Djerad a indiqué que la numérisation doit constituer la base du développement économique du pays, notamment dans le secteur logistique où elle doit contribuer à réduire les coûts et améliorer la compétitivité des produits nationaux, a indiqué mardi à Alger le Premier ministre, Abdelaziz Djerad.
Lors d’une visite d’une exposition de startups en marge de l’inauguration de l’accélérateur de startups «Algeria Venture», le Premier ministre a souligné la nécessité de développer la numérisation notamment dans le secteur économique, relevant le retard marqué dans la numérisation du secteur logistique.
«La numérisation est indispensable pour moderniser notre économie (…) il faut travailler sur cet aspect pour permettre à nos produits d’être concurrentiels», a-t-il estimé, rappelant que l’Etat a entrepris plusieurs actions de numérisation des administrations, notamment celles douanières et fiscales.
De plus, M. Djerad a indiqué que la numérisation doit permettre de changer les pratiques, notamment en ce qui concerne la relation entre le citoyen et le responsable, plaidant pour «une révolution» du numérique et de la modernisation de l’administration au niveau des communes et des villes à travers l’ensemble du territoire national.
Par ailleurs, le Premier ministre a noté l’intérêt de rapprocher les universités et les laboratoires de recherche avec la sphère des porteurs de projets pour développer leurs solutions innovantes. De plus, il a jugé «déraisonnable» que la majeur partie des services et de technologies pouvant être réalisés par les capacités locales soient importés en devises.
A noter que lors de sa visite, le Premier ministre a pu s’enquérir des enjeux et problématiques de plusieurs porteurs de projets et de startups activant notamment dans la récolte d’informations en temps réel, les services administratifs à distance, la logistique à bas coût ainsi que la purification de l’air et le dessalement d’eau de mer.

Vers la généralisation du e-paiement aux loyers et prestations de transport et charges fiscales
Le Gouvernement compte accentuer les efforts pour généraliser la mise en œuvre des modes de paiement en ligne, notamment les loyers et les prestations de transport ainsi que le paiement de certaines charges fiscales et parafiscales.
Le gouvernement a entendu, lors de la réunion hebdomadaire présidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, une communication sur la généralisation de l’utilisation du paiement électronique (e-paiement), présentée par le ministre de la Poste et des Télécommunications, indique un communiqué des services du Premier ministre. «La récente évolution du système de paiement en ligne a connu un taux de croissance très significatif en termes de nombre d’opérations et des montants des transactions», indique la même source, précisant que les paiements électroniques sont effectués par la carte monétique d’Algérie Poste (Edahabia) ou par carte bancaire (CIB).
«Quant aux perspectives de développement de ce système de paiement, les efforts seront accentués et orientés essentiellement pour généraliser la mise en œuvre des modes de paiement en ligne notamment les loyers et les prestations de transport ainsi que le paiement de certaines charges fiscales et parafiscales», souligne le communiqué.

Agriculture : les conditions d’attribution de terres relevant du domaine privé de l’Etat examinées par le Gouvernement
Le Gouvernement a examiné lors de sa réunion tenue mercredi sous la présidence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, un projet de décret exécutif définissant les conditions et modalités d’attribution de terres relevant du domaine privé de l’Etat, à mettre en valeur dans le cadre de la concession. Selon un communiqué des services du Premier ministère, l’exposé de ce projet de décret exécutif a été présenté par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural. Ce projet de texte a pour objet d’encadrer les opérations d’attribution des terres à mettre en valeur et de mettre en place de nouvelles règles concernant leur concessions, et ce, en application des dispositions législatives en vigueur, explique la même source.
B. K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here