Accueil ACTUALITÉ PREPARATION DE LA SAISON ESTIVALE : SEAAL à pied d’œuvre

PREPARATION DE LA SAISON ESTIVALE : SEAAL à pied d’œuvre

0
PARTAGER

L’été, une saison de grandes chaleurs, est synonyme d’une forte demande sur l’eau potable. La tradition chez la Société des Eaux et d’Assainissement d’Alger (SEAAL) consiste à préparer la saison estivale suivante dès la fin de la saison précédente. Conscientes de la difficulté ainsi que de la complexité de la tâche, les équipes de SEAAL mettent les bouchées doubles pour éliminer le maximum de points noirs susceptibles de perturber l’alimentation en eau potable des populations des deux wilayas que leur entreprise gère, à savoir Alger et Tipaza. A l’approche de l’été, SEAAL finalise les grands travaux entrepris dans le cadre de la préparation de la saison estivale 2019. L’un des principaux enjeux de l’année pour SEAAL est de se préparer pour faire face à la hausse de la consommation d’eau potable due aux fortes. Le travail préparatoire dure environ 9 mois, durant lesquels les équipes de SEAAL font tout d’abord le bilan de la saison précédente, pour ensuite définir et mettre en œuvre, conjointement avec la Direction des Ressources en Eau d’Alger, les travaux d’envergure qui permettront d’améliorer l’été suivant l’alimentation en eau potable (AEP) des habitants de la capitale, et ce, en continu. Pour mieux comprendre les grandes actions menées par SEAAL à Alger et Tipaza pour améliorer l’AEP dans ces deux wilayas, Indjzat a interrogé sur ce sujet Slimane Bounouh, directeur d’exploitation eau chez SEAAL et Serge Lescouet, Directeur Tipasa chez SEAAL.
Par B. Titem

SERGE LESCOUET, DIRECTEUR TIPASA CHEZ SEAAL
«On ne badine pas avec la qualité de l’eau»

Quelles sont les actions entreprises par SEAAL pour améliorer l’AEP dans la wilaya de Tipaza ?
La préparation de la saison estivale au niveau de la wilaya de Tipasa se fait de manière concertée entre SEAAL et la DRE et démarre plusieurs mois en amont. Pour préparer la saison 2019, des travaux d’ampleur ont été réalisés, avec notamment la mise en service de la nouvelle station de pompage de Chaig. Un nouveau réservoir d’une capacité de 20 000 m3 a également été mis en service au lieu-dit de Drimini, dans la commune de Khemisti. Il permet de renforcer l’alimentation des communes du centre de la wilaya, depuis la SDEM de Fouka. En ce qui concerne l’augmentation de la production à partir des eaux souterraines, SEAAL a mis en service 4 forages supplémentaires.

Qu’en est-il du volet assainissement ?
Effectivement qui dit saison estivale dit également baignade. C’est pourquoi des actions ont également été menées au niveau de l’assainissement, afin de réduire les points de rejet des eaux usées en mer. Des travaux de grande ampleur ont été réalisés en vue de la saison 2019, avec la construction par l’ONA d’une nouvelle station d’épuration à Bou Ismail et la reprise par SEAAL de tous les points de rejet d’eau non-traitée entre Khemisti et Douaouda afin de les orienter vers cette nouvelle STEP. La mise en service de la station de Bou Ismail permettra l’ouverture à la baignade de 5 plages.

Des actions également pour veiller à la préservation de la qualité d’eau ?
En plus des travaux entrepris pour sécuriser l’alimentation en eau potable sur Alger et Tipasa, SEAAL a également mis en place des mesures pour pallier aux risques en termes de qualité d’eau. En effet, trois risques majeurs liés aux fortes chaleurs en saison estivale ont été identifiés.
Le premier et le plus important est un risque bactériologique car le réchauffement de l’eau du réseau a un impact sur la consommation en chlore. Aussi, SEAAL a mis en place un suivi quotidien du chlore résiduel en réseau sur plusieurs centaines de points.
Les deux autres risques identifiés, même s’ils ne représentent aucun risque sanitaire, concernent le goût et la couleur de l’eau. Les eaux brutes superficielles ont tendance à se charger en manganèse en été, ce qui donne une couleur jaunâtre à l’eau du robinet. SEAAL a donc mis en place des kits d’analyse rapides du manganèse pour le suivi des eaux brutes superficielles. De la même manière, une vigilance accrue a été instaurée concernant la présence d’algues dans les eaux brutes. Le suivi quotidien de ces deux paramètres vise à pouvoir optimiser les prises d’eau dans les barrages et ainsi distribuer une eau conforme, qui soit également incolore et inodore.
Dj. O.

SLIMANE BOUNOUH, DIRECTEUR D’EXPLOITATION EAU CHEZ SEAAL
«De gros travaux ont été accomplis pour améliorer l’AEP à Alger»

Pouvez-vous nous éclairer sur la manière dont SEAAL prépare la saison estivale 2019 ?
La préparation de la saison estivale 2019 a démarré en fait dès la fin de l’été 2018, avec la réalisation du bilan de la saison estivale. Nous nous sommes rendu compte que la population résidant dans le centre d’Alger ainsi qu’à Alger Ouest était alimentée de manière continue en eau potable, dans les conditions normales d’exploitation. En revanche, l’analyse des réclamations clients reçues au centre d’appel a démontré que les populations des communes de l’Est d’Alger, à savoir Ain Taya, Heraoua, El Marsa et Bordj El Bahri ont subi des perturbations dues à des baisses de pression en période de forte consommation.
En effet, même si ces communes bénéficient d’une alimentation 24h/24 en temps normal, lorsqu’il commence à faire chaud et que la demande en eau potable augmente, cela génère une baisse de pression dans les réseaux, et rend donc difficile l’alimentation des clients habitant dans les parties hautes.
Pour remédier à ce problème, nous avons décidé d’entreprendre de gros travaux permettant d’augmenter la quantité d’eau disponible pour ces communes. Les travaux consistent en la pose de 12 km de canalisations d’alimentation pour les communes d’El Marsa et de Rouiba, et en l’augmentation de la capacité de pompage de la station de Réghaïa, qui passera de 1000 à 2000 m3/h. La DRE d’Alger a réalisé en parallèle la pose de 5 km de canalisations DN 500 reliant la station de pompage de Réghaïa au SPIK

Qu’en est-il des communes du Centre et de l’Ouest d’Alger ?
Sur Alger Centre, nous avons identifié un risque lié à la vétusté des canalisations d’arrivée et de départ du réservoir de tête de Kouba Centre, aussi appelé Kouba 117. Ces canalisations, au vu de leur usure, auraient, en cas de rupture, perturbé l’alimentation des communes de Belouizdad, Sidi M’hamed, Kouba, Hussein Dey, Bourouba, Badjarrah et Gué de Constantine. Nous avons donc entrepris des travaux de réhabilitation de ces canalisations afin de sécuriser durablement l’alimentation de ces communes. Le réservoir, lui, subira une réhabilitation complète en 2020.
De plus, au niveau de ce que l’on appelle la «Chaîne des Hauteurs», la DRE a réalisé plusieurs opérations de sécurisation et de renforcement, avec notamment le raccordement d’un nouveau réservoir d’une capacité de 30 000 m3 à Douera et d’une canalisation DN 1050 mm destinée au transfert de l’eau d’est en ouest. Ces travaux vont permettre de sécuriser l’alimentation en eau des communes de Khraicia, Baba Ahcene, Saoula, El Achour, Ouled Fayet, Souidania, Rahmania, Dély Brahim et Cheraga.

Avec tous ces travaux, peut-on donc dire que SEAAL est prête pour l’été 2019 ?
Les travaux engagés par SEAAL et la DRE ont été finalisés, ce qui devrait permettre de passer la saison estivale dans de bonnes conditions. Cependant les équipes resteront mobilisées cet été pour faire face à tout imprévu.
Dj. O.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here