Accueil DOSSIER Sid Ahmed Ben Arbia, DG de l’ANPT : « Nous avons accompagné plus...

Sid Ahmed Ben Arbia, DG de l’ANPT : « Nous avons accompagné plus de 600 projets de création de Start-up »

0
PARTAGER

L’Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques (ANPT) est l’un des acteurs majeurs du secteur des TIC en Algérie. Sa mission consiste à promouvoir et encourager la création de Start-up innovantes et créatrices de richesse. Son directeur général, Sid Ahmed Ben Arbia, affirme, dans cet entretien, que l’accompagnement des jeunes porteurs d’idées et l’incubation de leurs projets dans les structures de l’ANPT a eu, pour résultat, la création, jusqu’ici, de 300 Start-up. Une autre forme d’incubation et d’accompagnement, cette fois-ci en virtuel, a été lancée en 2021 et rééditée cette année en raison du grand succès qu’elle a connu. Explications.

Propos recueillis par Lyes Mechti

L’ANPT bouclera dans 2 ans vingt ans d’existence. Quel bilan faites-vous de ses activités durant toute cette période, notamment en matière d’accompagnement des jeunes créateurs d’entreprise ?
L’Agence Nationale de Promotion et de Développement des Parcs Technologiques est une entreprise publique à caractère industriel et commercial (EPIC), créée par Décret exécutif n°04-91 du 24 mars 2004 sous la tutelle du ministère de la Poste, des Télécommunications (M.P.T.). Son siège social se situe au niveau du Cyberparc de Sidi-Abdallah. L’ANPT œuvre pour la mise en place d’un écosystème TIC et innovant national permettant le développement et l’épanouissement de l’activité économique dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, et ce, dans le but d’assurer une participation efficace dans l’économie nationale. A ce titre, elle travaille pour dynamiser le secteur des TIC et promouvoir une plus grande pénétration technologique au sein de la société algérienne. En matière d’accompagnement et d’incubation des porteurs de projet et Start-up technologiques et innovant, l’ANPT offre un accompagnement adéquat dans les domaines de créations et de gestion d’entreprise, afin de faciliter la création d’entreprises innovantes et technologiques, avec le lancement d’un programme d’incubation 100% virtuel en 2020, suite à la pandémie du Covid.
L’ANPT a eu également à Développer le réseau de partenaires des porteurs de projet et startups accompagnés, primordiale pour l’accès au marché, tout en traitant les sujets majeurs de l’actualité dans le domaine de l’entrepreneuriat, des TIC et du numérique à travers des rencontres, des ateliers et des évènements. Notre Agence a aussi travaillé pour renforcer les capacités techniques des porteurs de projets et startups accompagnées au travers des formations dispensées, aussi en partenariat avec les grands éditeurs technologiques, tout en établissant des synergies internationales entre les startups algériennes et leurs homologues étrangères, grâce aux coopérations développées à l’internationales. De ce fait, le bilan de l’ANPT en matière d’accompagnement et d’incubation des porteurs de projet et des Start-up peut être résumé dans la réalisation de 4 incubateurs (1 à Alger, 1 à Oran et 2 à BBA) et 4 Technoparc (dont 3 en cours d’élaboration, incluant un centre d’hébergement pour les porteurs de projets et Start-up). Nous avons aussi assuré l’incubation et l’accompagnement de plus de 600 projets de création de Start-up, dont le tiers a finalisé le processus d’accompagnement avec la création de l’entreprise. En outre, l’ANPT a assuré l’organisation de plus de 180 évènements dont 15 Hackatons dans le domaine du développement de solutions et d’applicatifs de numérisation, 25 workshops et séminaires de vulgarisation technologiques, 10 workshops internationaux sur les technologies avancées (TIC), mais aussi l’organisation de plus de 25 journées d’étude, plus de 450 jours de formation au profit des porteurs de projet et Start-up et plus de 15 conventions de coopération et de partenariat ANPT-Universités/centres de recherche. Pas moins de 10 conventions de coopération et de partenariat ANPT-Secteur socioéconomique ont été également signées et appliquées. Nous avons aussi organisé plus de 10 déplacements de Start-up algériennes à l’étranger (Allemagne, Tunisie, France, Espagne, Asie, …), en plus de la signature d’un accord de coopération avec le ministère allemand de l’économie et avec des entreprises et institutions technologiques étrangères. Au plan national, nous avons signé 2 conventions de partenariat avec Algérie Poste et GIE Monétique pour le développement du paiement en ligne et le e-commerce, outre l’organisation de 5 journées d’étude autour du e-Paiement, avec la formation de 10 Start-up à l’intégration du paiement électronique.

La pandémie du coronavirus (Covid-19) a démontré l’importance des TIC, quel est votre constat à ce sujet ?
Le contexte actuel induit par la pandémie du coronavirus (Covid-19) a été l’occasion de révéler toute l’importance des TIC, particulièrement à travers la mise en œuvre de solutions de travail, d’enseignement et de réunion à distance, mais aussi des solutions d’achat et de consultation médical en ligne. Cette panoplie d’outils technologiques a permis d’assurer la continuité des activités et des services dans divers domaines, palliant ainsi aux effets des mesures de confinement des populations rendues nécessaire pour ralentir et endiguer la propagation de la pandémie. Ceci montre à quel point le défi est majeur mais également, largement à la portée des jeunes compétences dont regorge le secteur TIC algérien, prêtes à faire preuve d’un haut niveau d’engagement, de collaboration et de synergie au sein d’équipes motivées et créatives. C’est ainsi que des plateformes et des solutions numériques innovantes ont été d’un grand secours pour la population algérienne confinée, ainsi que pour les entreprises étant obligés de mettre leurs employés en télétravail. On peut citer entre autres outils les plateformes de télémédecine qui étaient inexistantes avant la pandémie, puis le besoin est apparu et a été pris en charge par des Start-up spécialisées dans le domaine de la e-santé, tel que e-Tabib, Start-up hébergée à l’incubateur de l’ANPT à Sidi Abdellah, qui a développé pendant les premiers mois de la pandémie une solution de consultation médicale à distance, puis a sollicité l’ANPT pour déployer la solution dans un environnement sécurisé et hébergé localement en Algérie.
L’ANPT a répondu positivement à la demande et a sollicité ces partenaires technologiques pour mettre en place l’environnement adéquat, puis la plateforme a été déployée et exploitée durant l’année 2020 gratuitement, et grâce à la participation bénévole de médecins plusieurs milliers de consultations médicales à distance ont été réalisées. Actuellement la plateforme est hébergée dans le Datacenter d’Algérie Télécom et exploitée commercialement par la Start-up e-Tabib. D’autres solutions de télémédecine sont proposées par d’autres Start-up, comme les plateformes de e-learning qui avaient été développées par plusieurs Start-up durant la pandémie, mais sans trouver un marché réceptif en Algérie. Il faut dire que la pandémie a induit une forte demande de plateforme e-learning pour tous les secteurs de l’éducation, de l’enseignement et de la formation, et grâce aux plateformes déjà existantes, telles que MadrassaNet, iMadrassa, et d’autres développées durant l’année 2020, ces secteurs sensibles ont pu poursuivre leurs activités virtuellement. La Start-up MadrassaNet, accompagnée par l’ANPT, a utilisé le studio d’enregistrement connecté de l’incubateur de l’ANPT à Sidi Abdellah pour proposer des cours en ligne. L’ANPT s’est aussi dotée d’une plateforme e-learning pour accompagner ces porteurs de projet et Start-up. Notre plateforme est composée d’une bibliothèque numérique avec plus de 300 e-book dans les domaines de l’entrepreneuriat et du numérique, contenant aussi des formations, des ateliers et des questionnaires. Il y a eu également des plateformes de e-commerce qui ont vu le nombre de leurs transactions augmenter très rapidement durant l’année 2020, alors qu’auparavant ces plateformes étaient très peu utilisées. Grâce à ces plateformes, telle que Talabastore, hébergée à l’ANPT, les Algériens confinés chez eux ont pu faire des achats en ligne, et même payer en ligne grâce aux plateformes de paiement en ligne proposées par Algérie Poste. Le métier de la livraison a aussi gagné du terrain et plusieurs Start-up, telle que AlloJibli, également accompagnée par l’ANPT, ont pu répondre aux demandes de livraison à domicile en proposant des solutions numériques de Delivery. Il ne faut pas oublier, par ailleurs, les plateformes de téléconférence qui ont été largement utilisées pour organiser des réunions, des webinars, des évènements en lignes et autres regroupements virtuels pour remplacer ceux en présentiel, rendus impossibles pour cause de pandémie. Les plateformes les plus utilisées sont celles de ZOOM et Teams, avec aussi des plateformes mises en place durant l’année 2020 au sein de plusieurs entreprises et organismes algériens, telle que l’ANPT avec sa plateforme ANPT MEET qui nous a permis d’organiser des réunions avec nos partenaires et collaborateurs, mais aussi d’organiser des ateliers d’accompagnement et de formation au profit de nos porteurs de projet et Start-up. Les plateformes de télétravail ont, quant à elles, utilisé plusieurs solutions tels que les accès VPN sécurisés et les plateformes de partage de fichier et de gestion d’équipe et de projet. Enfin, grâce aux différentes plateformes mises en place en 2020, au sein de l’ANPT, nous avons en 2021 lancé un programme d’incubation 100% virtuel, à commencer par le processus de sélection qui s’est déroulé en ligne, mais aussi tous les ateliers, les évènements, les réunions et les formations, en plus de la plateforme de e-learning avec sa bibliothèque numérique et son contenu de formation. Le résultat de ce nouveau programme est très encourageant avec la création de plusieurs nouvelles Start-up dans des wilayas où l’ANPT n’a pas d’incubateur.

Plusieurs équipementiers technologiques internationaux sont actifs en Algérie. Entretenez-vous une quelconque coopération avec eux ?
Historiquement, l’ANPT a développé, dès sa création, une collaboration étroite avec les plus importants éditeurs technologiques internationaux, à l’instar de IBM, Microsoft et plus récemment Huawei, ZTE et SAP. L’ANPT a réussi à développer avec ces éditeurs technologiques une forte coopération dans le transfert technologique, via la formation de formateurs et de consultants au profit des universités, instituts et entreprises algériennes. Deux centres d’expériences spécialisés en télécommunication, dont un Lab 5G, sont actuellement opérationnels à l’incubateur de Sidi Abdellah.

Et qu’en est-il de votre coopération avec les universités ?
Le secteur académique représente pour l’ANPT la partie prenante la plus importante de son écosystème entrepreneurial, technologique et innovant. Les premières conventions signées par l’ANPT concernaient essentiellement les universités technologiques algériennes. Mais durant les dernières années, la stratégie de l’ANPT en termes de partenariat académique s’est réorientée vers les universités et écoles supérieures en Gestion et Management, la raison étant que la ressource humaine formée par ces dernières regorgent de talents entrepreneurials et de profils nécessaires pour la pérennité des Start-up technologiques créées à l’ANPT. Avec l’avènement des incubateurs universitaires, l’ANPT est sollicitée par ses partenaires académiques pour les supporter dans la mise en œuvre de leurs incubateurs. A cet effet, plusieurs actions dans ce sens sont programmées par l’ANPT pour l’année 2022.

Vous avez lancé, en janvier dernier, un appel à projet dans le cadre de votre Programme d’incubation virtuel. Pouvez-vous nous en parler davantage ?
Dans le but d’accompagner les porteurs de projets innovants et les Start-up dans les secteurs technologiques et numériques, l’ANPT a lancé la seconde édition de son VIP2022 (Virtuel Incubation Program). Le programme d’accompagnement VIP2022 permet aux futurs entrepreneurs innovateurs, quelque soit leur emplacement géographique dans le pays, de bénéficier gratuitement d’ateliers et de formations en ligne, d’événements en ligne, ainsi que des séances d’accompagnement, coaching et networking virtuels, encadrés par des experts nationaux et internationaux. Le programme VIP2022 s’appuie sur une panoplie de plateformes numériques développées par l’ANPT, tel que ANPT Meet pour les rencontres en ligne, ANPT Learn pour le e-learning et le e-training, avec une bibliothèque numérique et des formations en mode MOOC. Le programme est gratuit et 100% en ligne. A travers ce programme, l’ANPT entend donner la chance à tous les porteurs de projets et Start-up technologiques et innovantes de bénéficier gratuitement d’un accompagnement de qualité, afin de concrétiser leurs projets, grâce au travail de son équipe d’incubation, aidée par des experts nationaux et internationaux.
Ce programme a été développé durant la pandémie COVID, en 2020, à destination des porteurs de projets sur tout le territoire national, afin de poursuivre son activité d’incubation, tout en élargissant son spectre d’intervention dans des wilayas éloignées. Au cours de la première session du programme VIP2021, l’ANPT a pu accompagner gratuitement 26 projets dans 11 wilayas, à l’aide de ses plateformes numériques (ANPT MEET, ANPT LEARN, ANPT NETWORK, …), et ce, grâce au travail de son équipe d’incubation, aidée par des experts nationaux et internationaux. Le programme d’accompagnement VIP2022 est très riche. Il permet aux futurs entrepreneurs innovateurs, quelque soit leur emplacement géographique dans le pays, de bénéficier gratuitement d’un programme complet de formation et de coaching. Il prévoit également des rencontres virtuelles « Entrepreneurial Success Story » (Mouqawalatia Success Story) où des experts formateurs, entrepreneurs et coachs, nationaux et internationaux, interviennent fréquemment, à distance, pour partager leurs expériences et succès avec les Start-up accompagnées et leur donner des conseils pertinents les aidant dans leurs parcours. Le VIP 2022 comprend également des Lives appelés « Algerian Entrepreneurial Ecosystem 2022 » qui seront diffusés sur Facebook à partir du studio d’enregistrement de l’ANPT. Ils regrouperont, pour un débat constructif et des échanges fructueux, 4 intervenants différents représentants de parties prenantes de l’écosystème entrepreneurial algérien. Le programme organisera aussi un « Start-up Spotlight » dont le but est de mettre à l’honneur une Start-up ou un porteur de projet innovant, afin de partager et échanger avec les internautes des idées autour du parcours entrepreneurial. L’appel à projet pour le programme VIP2022 a été lancé en janvier dernier et la sélection sera décidée par le comité de l’incubation. Le démarrage de l’accompagnement est prévu en mars 2022 et prendra fin en janvier 2023.
L. M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here