Accueil DOSSIER Transformation digitale : Une évolution inéluctable

Transformation digitale : Une évolution inéluctable

0
PARTAGER

La 2e édition du Salon Digital Technologie &Iot ’’Digitech’’, tenue du 16 au 18 octobre 2021, au Centre international de conférences Abdelatif Rahal (CIC), à Alger, a tenu la gageure de réunir, trois jours durant, les plus grands acteurs de l’écosystème IT ; sous le thème de la transformation digitale et ses avantages sur l’économie nationale et le bien-être des citoyens.
La manifestation se voulait un carrefour de rencontres et une opportunité pour les sociétés participantes d’échanger entre elles leurs expériences et faire découvrir aux visiteurs férus du monde digital les dernières nouveautés en matière de technologie numérique.
Sur ce plan, faut-il dire que la transformation numérique des entreprises algériennes avance à pas sûrs, notamment dans le secteur du commerce où l’on observe, aujourd’hui, de plus en plus d’opérateurs recourir à la Toile pour promouvoir leur business.
Auprès du consommateur, pivot essentiel de la digitalisation, la pratique digitale s’ancre progressivement et profondément, boostée encore par la situation inédite de la pandémie du coronavirus.
Il n’en demeure pas moins que le processus de transformation digitale d’une structure commerciale ou d’une entreprise nécessite des moyens techniques et humains qui ne sont pas, forcément, à portée de main.
De même que l’acquisition de logiciels et de licences peut constituer aussi un frein, au plan financier, pour une structure en devenir.
De là apparait toute l’importance d’une mise en place de mesures incitatives visant à encourager le digital dans toutes les activités économiques et sociales du pays, telle que suggérée par les spécialistes à l’adresse des pouvoirs publics.
Une expérimentation couronnée de succès, d’ailleurs, dans le secteur de la monétique où les organismes en charge de développer et de généraliser les différents moyens de paiement électroniques offrent, à titre gracieux, les TPE aux commerçants, mais aussi allègent, au maximum, le processus de certification et d’homologation des web marchands.
Il reste seulement à savoir dans quelles proportions le grand potentiel technique et d’innovation dont se targuent les Start-up sera- t- il mis à contribution pour booster la transformation digitale dans le pays ?
Hacene Nait Amara

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here