Accueil DOSSIER FINALEP Spa : Une force motrice pour booster l’investissement

FINALEP Spa : Une force motrice pour booster l’investissement

0
PARTAGER

Créée au plus fort moment d’un quasi chaos économique- politique aussi- de l’Algérie, la Financière Algérienne de Participation a, aujourd’hui, toutes ses dents pour mordre dans le filon fructifère de l’économie de l’Algérie, à présent que le crédo de la diversification, hors hydrocarbures, s’érige peu à peu en nouveau paradigme. Le retour d’écoute de cette société éminemment financière, vouée à l’accompagnement des investisseurs, via sa gestion aussi bien de ses fonds propres que pour le compte du Trésor publique de pas moins de dix Fonds d’Investissement de Wilaya est, comme de juste, éloquent. Les récipiendaires des actions de la FINALEP, soulignent ainsi, à l’unanimité son un apport crucial qui leur a permis de prendre des ailes, chacun suivant la nature et le volume des aides et de l’assistance. Mieux, bon nombre d’entre eux ont déjà pris rendez-vous avec un avenir qu’ils comptent bien pérenniser avec une société qui «maitrise bien la gestion des entreprises », de leurs propres aveux, quand d’autres marquent leur gratitude, témoignant que «La FINALEP a été pour beaucoup dans le développement de notre l’entreprise».

Par Hacène Nait Amara

Le capital investissement, qui désigne un ensemble d’activités qui ont pour trait commun d’investir dans des sociétés non cotées, des PME pour l’essentiel, est un instrument de partenariat qui va au-delà de l’acte de financement.
Son développement a permis la naissance d’un nouveau type de relation entre bailleurs de fonds et entrepreneurs. En Algérie, depuis la promulgation de la loi n°06-11 du 24 juin 2006 relative aux sociétés de capital investissement, la FINALEP Spa – Financière Algérienne de Participation (Ex. Financière Algéro-Européenne de Participation) n’a cessé d’encourager les jeunes entrepreneurs à recourir à ce mode de financement eu égard aux multiples avantages qu’il présente.
Ayant pour objet la prise de participations, limitée dans le temps avec l’objectif d’en sortir moyennant une plus-value, dans le capital social d’entreprises de droit algérien, la FINALEP a vu le jour le 30 Avril 1991, à l’initiative des deux Banques algériennes (BDL et CPA) et un partenaire européen (AFD). Elle gère pour le compte du Trésor, 10 Fonds d’Investissement de Wilayas, via une convention cadre signée entre les deux parties, à savoir Tipaza, Tizi Ouzou, Djelfa, Adrar, Ain Temouchent, Mostaganem, Sidi Bel Abbes, El Bayadh, Sétif et Skikda, sachant qu’en 2011 ce nombre n’était que de 6 fonds d’investissement de Wilayas. Depuis la signature de cette convention, La FINALEP a pris le soin de lancer des compagnes publicitaires et d’organiser des journées d’information au niveau de ces Wilayas pour expliquer la nature de sa mission ainsi que la vulgarisation de son métier du capital investissement entant qu’un nouveau mode de financement et de prise de participation dans le capital social des PME.

Des secteurs aussi divers que stratégiques
Il faut savoir que l’intervention de la FINALEP s’articule principalement sur trois options de financement, pendant toute la durée de vie de l’entreprise à travers plusieurs formes où capital est injecté notamment à la phase de création de l’entreprise, mais aussi lors de l’augmentation des capacités de production ou de développement ou encore durant la phase d’exploitation de ses participations par des avances en comptes courants des associés. Quant aux secteurs dans lesquels la FINALEP Intervient, l’on peut citer l’Industrie pharmaceutiques et parapharmaceutiques, l’industrie agroalimentaire, de transformation et recyclage, les TIC, l’Industrie manufacturière, l’Energie et l’eau. Mais plus qu’un simple financement en fonds propres, l’intervention de cet organisme est un partenariat entre le capital investisseur et l’entrepreneur. Un partenariat prédéfini lors de la conclusion du contrat de partenariat concrétisé par la rédaction du « pacte d’actionnaires ». Sa durée moyenne oscille entre 5 et 7 ans, non assortie d’option de garanties.

Une organisation moderne et efficace
Dotée d’une organisation des plus moderne chapeautée par un Directeur Général, la FINALEP compte notamment une Direction de l’Investissement et des Statistiques qui a pour vocation d’étudier et de veiller au montage des dossiers de prise de participation dans le capital des sociétés éligibles au financement. Cette structure participe également aux formalités et démarches de création et de lancement des sociétés en participation (notaire, registre de commerce, ANDI, Banques, …).
Quant à la Direction de l’Administration et des Finances, elle a pour mission d’élaborer et de définir le programme d’activité de la fonction Administration et Finances, ainsi que de mettre en œuvre l’ensemble des moyens nécessaires au bon fonctionnement de la Société, suivant les objectifs arrêtés par la Direction Générale.

Nouvelle vision stratégique
Après la mise en œuvre des textes règlementaires qui régissent le métier de capital investissement et l’instauration de fonds d’investissement publics pour booster l’activité du capital investissement, la FINALEP Spa et partant de son capital expérience de près de trois décennies de pratique, a dû recadrer sa stratégie d’intervention en matière de prise de participation et de rééquilibrage de son portefeuille, en tenant compte des nouveaux paramètres du marché, à savoir l’arrivé de nouveaux intervenants ayant de grandes capacités de mobilisation des ressources financières. A cet effet, la FINALEP a élaboré un plan de développement pour une nouvelle vision stratégique qui s’étale sur 5 ans de 2018 à 2022.

Modernisation et identité visuelle
Suite à la sortie définitive de l’actionnaire historique l’Agence Française de Développement (AFD), la restructuration de l’actionnariat de la FINALEP Spa et le changement de sa dénomination était impératif pour se doter d’une nouvelle charte graphique. Cette nouvelle charte regroupe et traduit graphiquement tout l’univers et toutes les valeurs de l’entreprise. Il s’agit du support fondamental de toute sa communication interne et externe. « L’élément central d’une charte graphique est le logotype, on le retrouve sur tous les supports de communication de l’entreprise, c’est à partir du logotype que l’on a bâti l’identité visuelle de la société », explique-t-on à la FINALEP. Il faut rappeler à ce propos qu’en octobre 2020, la FINALEP a lancé son site internet pour affirmer sa notoriété et son image sur la sphère virtuelle, mais aussi pour vulgariser le concept « Capital investissement » auprès des opérateurs économiques. Le site internet présente la Société, avec les différents secteurs d’activités dans lesquels elle intervient ainsi que les chiffres clés de ses activités.

Optimiser la gestion du portefeuille
Il convient de noter, par ailleurs, que la FINALEP a également enclenché le processus d’implémentation de son système d’information avec pour objectif de l’achever au plus tard au courant du 1er semestre 2022. Le système d’information en question, devrait permettre l’optimisation de la gestion de son portefeuille, le suivi de son évolution et de sa performance, en couvrant aussi bien l’ensemble des étapes du métier de base de la FINALEP, que celles se rapportant au métier de support. La FINALEP souhaite s’orienter vers un outil moderne qui permettrait à ces équipes l’amélioration de la gestion de son portefeuille via un suivi renforcé de la performance de toute participation du premier contact avec le promoteur porteur de projet jusqu’à la cession de la relation.
H. N. A.

Une cinquantaine de participations dans des PME algériennes
La FINALEP Spa dispose d’un portefeuille qui avoisine 50 participations dans divers secteurs où l’on distingue deux types de sociétés, à savoir celles qui sont en phase de projet et celles en exploitation. Il faut dire cependant que la contribution de la FINALEP dans ces sociétés ne se limite pas à l’apport financier en ce sens qu’elle apporte plus de transparence en matière de gestion quotidienne à travers les organes statutaires des entreprises concernées.
Parmi les partenaires de la FINALEP qui sont en phase de projet, l’on peut citer la SARL « Les Trois Frères » de Tlemcen, spécialisée dans la fabrication des pièces mécaniques de haute précision, ou encore la SARL « Parc Aquatique Les Platanes » implantée dans la Zone d’Expansion Touristique de Skikda qui comprend un espace de divertissement, de jeux et de piscines, en plus d’un Appart-Hôtel de 3 étoiles. Dans le même secteur d’activité, la FINALEP est entrée en partenariat avec la SARL « CTM », une société créée en date du 18 Septembre 2013 par les associés fondateurs BENCHABANE et qui a lancé, à Aïn Temouchent, le projet d’une résidence touristique d’une capacité de 574 lits et 96 Appartements, un restaurant de 300 places, une cafétéria et un solarium de 300 places ainsi qu’un centre de thalassothérapie, avec un taux d’occupation minimum 30.000 personnes durant la saison estivale. Dans le secteur pharmaceutique, la FINALEP est entrée en partenariat avec la SARL TABET PHARM, une société de fabrication de produits pharmaceutiques sous formes sèches non antibiotiques, principalement les comprimés, les gélules, les dragées et les sachets. L’entreprise prévoie un positionnement adéquat pour bénéficier des opportunités de croissance du marché.
Concernant les sociétés partenaires qui sont en phase d’exploitation, elles évoluent entre autres dans le domaine de la production laitière, le stockage frigorifique et l’emballage. Il s’agit, à titre d’exemple, de la Sarl EL BARAKA LILHALIB, à El Bayadh, qui est spécialisée dans la production de lait et ses dérivés et de la SARL MOHAMMED RASSIM qui est une Unité de stockage frigorifique et de distribution de produits (fruits, légumes et viandes). Cette dernière dispose d’une capacité de stockage de 200 tonnes par chambre, sur huit chambres implantées, sur une surface 20.000 m2 dont 795 m2 bâtis à Adrar.
Dans le domaine de l’emballage, deux sociétés, en l’occurrence les SARL FITPACK et BIPACK qui se sont distinguées par une intense activité et un savoir-faire reconnu par tous. L’entreprise FITPACK active dans le domaine de la fabrication et la confection et l’impression d’emballages souples destinés au conditionnement des produits agroalimentaires, pharmaceutiques, cosmétiques, détergents. Elle est implantée au niveau de la zone d’activités de la commune d’Ouled Saber, Daira d’El Eulma, wilaya de Sétif, sur une assiette d’une superficie de 5.000 m2, avec une capacité de production de 05 tonnes/jour de diverses catégories d’impression.
Créée en 2016, la société BIPACK, quant à elle, s’est spécialisée dans la confection et l’impression d’emballages en carton ondulé, destinés à divers secteurs d’activité, particulièrement le secteur de l’agro-alimentaire. Sa capacité de production est de 120 tonnes par jour, et de 36 000 tonnes par an.
Notons enfin que la FINALEP exige une certaine forme juridique de l’entreprise pour conclure tout contrat de partenariat. Il faudrait que le partenaire jouisse de la forme juridique SARL ou SPA afin d’établir ce partenariat et bénéficier du financement souhaité. Pour ce qui est des critères à observer dans le domaine de la gestion, ils concernent notamment la traçabilité de l’activité de l’entreprise objet du partenariat, en ce sens que les flux doivent être facilement justifiés.
H. N. A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here