Accueil DOSSIER GIE Monétique : L’homologation des web marchands totalement digitalisée

GIE Monétique : L’homologation des web marchands totalement digitalisée

0
PARTAGER

Le secteur de la monétique en Algérie s’adapte progressivement aux changements technologiques. Sa digitalisation est devenue une réalité et les attentes des clients, en constante évolution, créent des opportunités et challenges pour les acteurs bancaires. Dans le cadre de ses missions de promotion du paiement électronique, le Groupement d’intérêt économique monétique (GIE Monétique) a pris à sa charge la tâche de faciliter davantage les aspects réglementaires et procéduraux en procédant à la digitalisation complète du processus d’intégration au paiement électronique le rendant « plus souple et accessible ».

Par Lynda mellak

La tenue de la 2e édition du GIE Monétique à Alger, a été l’occasion pour le GIE Monétique de présenter sa stratégie visant à développer le paiement électronique en Algérie, mais aussi d’annoncer les dernières nouveautés en la matière. Pour son directeur général, Madjid Messaouden, la généralisation du e-paiement a pour objectif de réaliser « l’inclusion financière, à savoir permettre aux citoyens de disposer d’un moyen de paiement moderne, de réaliser des opérations financières sans se déplacer à une agence bancaire ou postale ». Pour ce faire, le GIE a élaboré une stratégie sous le pilotage du ministère des Finances qui suit ce projet qui concerne l’ensemble des acteurs de la Place qui activent dans l’écosystème monétique, en l’occurrence les banques et Algérie poste. « Le programme lancé en ce sens est étalé sur 3 ans dont les deux premières années concernent les commerçants. Avec la participation du ministère du Commerce, nous avons identifié les commerces à équiper en TPE, tout en développant l’émission des cartes CIB. Nous avons émis, à ce jour, près de 10 millions de cartes, ce qui représente 10% de la population adulte », explique M. Messaouden, précisant que l’objectif à atteindre à l’horizon 2024 est de 16 millions de porteurs de cartes CIB, soit 50% de la population adulte. « Aujourd’hui, nous disposons de deux types de cartes : la carte interbancaire CIB et la carte Dhahabia d’Algérie poste. L’interopérabilité entre des deux types de cartes sera effective très prochainement », annonce le même responsable. L’autre objectif à atteindre, à terme, en matière de paiement électronique concerne l’introduction de mobile-paiement. « Certaines banques ont déjà réussi à le lancer. D’autres acteurs arrivent sur la Place et demandent à instaurer le mobile paiement. Nous sommes en train de travailler pour généraliser ce nouveau moyen de paiement et installer la passerelle interbancaire », affirme le DG du GIE Monétique. Et de préciser : « Le jour où le commerçant disposera d’un Smartphone qui accepte les paiements avec des cartes d’une autre banque, le paiement électronique va alors connaitre son vrai développement ». Quant au paiement par Internet, selon M. Messaouden, tout est fin prêt. «La plateforme numérique est disponible, les commerçants commencent à y adhérer et la sécurité est totalement garantie », dit-il. Pour réaliser cela, le GIE Monétique a pris l’initiative de prendre un ensemble de mesures visant à faire adhérer davantage de commerçants, les encourager à se lancer dans le paiement par Internet, mais surtout à lever toutes les contraintes procédurales et administratives du processus d’adhésion. « Au GIE Monétique, nous avons digitalisé totalement le processus d’homologation et de certification des web marchands, à travers le portail web « cibweb.dz » qui permet désormais d’effectuer, en l’espace de trois ou quatre jours, la certification des sites web marchands, sans aucun déplacement ni contact », conclut M. Messaouden.
L. M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here