Accueil DOSSIER Saison estivale 2018 : 417 plages autorisées à la baignade

Saison estivale 2018 : 417 plages autorisées à la baignade

0
PARTAGER

Au total, 417 plages ont été autorisées à la baignade au niveau des 14 willayas côtières du pays dont 19 nouvelles ont été aménagées en prévision de la saison estivale 2018. A travers ces nouvelles plages, il est question d’améliorer les conditions d’accueil des estivants, fait savoir Lamia Bouderouaia, sous-directrice de l’Organisation et Développement du Territoire auprès du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

IIntervenue à l’issue de la rencontre nationale sur la préparation de la saison estivale 2018, organisée au Palais des Nation de Club des Pins, le 9 juin écoulé, Lamia Bouderouaia a déclaré que le ministère de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du territoire a procédé à d’importantes mesures de préparation pour assurer le succès de la saison estivale 2018. Il est question, développe-t-elle, d’équiper les plages en moyens et infrastructures nécessaires à la baignade et aux loisirs.
En ce sens, elle a souligné que les différents établissements de la wilaya chargés des préparatifs de la saison estivale avaient déjà entamé leur travail au niveau de toutes les plages ouvertes à la baignade. A ce propos, l’oratrice a assuré que les plages ont été dotées des équipements nécessaires, en plus de la gratuité offerte à l’accès. La sous-directrice de l’Organisation et Développement du Territoire a également énuméré plus de 3 200 équipements balnéaires (tables, chaises et parasols) qui ont été mobilisés au niveau de toutes les plages de la bande littorale algérienne. Ajouter à cela, quelque 422 parkings-automobile et 551 voies d’accès aux plages pour assurer le confort des visiteurs, a-t-elle soutenu.
S’agissant des opérations de nettoyage effectuées dans les plages, Lamia Bouderouaia évoque une forte amélioration constatée en matière d’hygiène des plages au niveau des 14 willayas côtières. Preuve en est que, l’oratrice a noté l’installation de 2 593 bacs à ordures ainsi que la mise en place d’un programme d’enlèvement pour assurer la collecte régulière durant la saison estivale.
A cet effet, enchaine-t-elle, l’opération de nettoyage au niveau des 144 plages se fait à raison d’une fois par jour et y assure un taux de 34,53%. Pour ce qui de l’enlèvement de déchets, l’opération se réalise deux fois par jour assurant la propreté de 180 plages, soit un taux de couverture de 47, 72%. Quelque 79 autres plages concernées assurent l’enlèvement des déchets à raison de trois fois par jours, soit un taux de 18, 94%, a-t-elle précisé.
Concernant la mission de nettoyage menée par les communes, elle a été confiée à des entreprises privées spécialisées dans le domaine. Les communes, elles, assurent l’opération dans 118 plages, soit un taux de couverture de 42,68% et 20 plages sont à la charge des willayas pour un taux de couverture 4,79%. D’ailleurs, ces dernières ont procédé au renforcement de nombreuses rotations de collecte.
D’autre part, les établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC) assurent le nettoyage de 219 plages, soit un taux de couverture de 52, 51%.

Création de plus de 31 800 emplois saisonniers en 2018
Comme chaque année, la saison estivale offre des opportunités en termes d’emplois. Sur ce, dans le cadre justement du renforcement des capacités humaines, plus de 31 800 emplois saisonniers ont été créés en 2018, a révélé Lamia Bouderouaia. Pour ce faire, les willayas, dit-elle, ont mobilisé 50 750 agents de surveillance, 3 654 autres pour le nettoyage quotidien des plages, 7 550 pour la surveillance des plages et 5 041 employés pour la sécurisation des structures d’hébergement alors que 8 062 personnes ont été affectées au service du transport. Pour ce qui est des structures d’hébergement, les wilayas mobilisent 324 établissements, toutes structures confondues (auberges de jeunes, centre de vacances camp de toiles, maison de jeunes), disposant d’une capacité d’accueil de 59 350 lits.
Aussi, les willayas ont engagé de nombreuses autres activités locales, nationales et internationales. Sur ce chapitre, la sous directrice d’Organisation et Développement du Territoire a énuméré 1900 activités locales, 27 activités nationales et deux activités internationales. Ces activités, enchaine-t-elle, ont permet d’assurer l’activité moyenne de 50,7% du total des activités disponibles. A ce propos, 1 347 activités culturelles ont été programmées dans de différents lieux. Par ailleurs, 235 activités ont été organisées au niveau des plages, 8 389 au niveau des quartiers et 221 autres au niveau des villes, rapporte la même responsable.

6 000 artisans pour animer la saison estivale
De son côté, Ahmed Said, représentant du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, à travers sa communication, a fait appelle à la langue des chiffres pour exposer l’offre d’hébergement touristique et la capacité litière des hôtels balnéaires. Selon ce responsable, le ministère qu’il représente a recensé, en 2017, un nombre équivalent de 67 000 lits au niveau de l’ensemble des willayas côtières. L’assiette d’hébergent a enregistré une augmentation de l’ordre de 7.000 lits pour un total de 74 000 lits résultants de 52 projets d’investissements dont la catégorie varie entre trois à quatre étoiles. Les établissements, précise-t-il, sont conformes aux standards internationaux. Cet important investissement, confirme le représentant du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, a généré la création de 4 000 emplois directs. S’agissant des plans d’aménagement des plages, le ministère du Tourisme et de l’Artisanat a enregistré 28 plans de plages supplémentaires qui sont complètement achevés. Pour ce qui est du programme de l’Artisanat, poursuit-il, le ministère a programmé plusieurs manifestations culturelles pour la saison estivale 2018. Entre autres, il y aura une exposition de ventes de produits d’artisanat et des démonstrations de fabrication autour des chapiteaux implantés à proximité des plages et places publiques. «En 2017, nous avons connu la participation de 2 000 artisans. Il a été prévu 6 000 artisans en 2018 soit une augmentation de 4 000 artisans. Le chiffre dénote l’engouement des artisans et citoyens pour l’acquisition de produits de l’artisanat locale», a-t-il détaillé en ce sens.
Par Lynda Mellak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here