Accueil DOSSIER ADEL BENTOUMI, PDG D’ALGÉRIE TÉLÉCOM (AT) : «La modernisation de nos infrastructures...

ADEL BENTOUMI, PDG D’ALGÉRIE TÉLÉCOM (AT) : «La modernisation de nos infrastructures se poursuivra inlassablement»

0
PARTAGER

Fraichement désigné à la tête d’Algérie Télécom (AT), Adel Bentoumi, un spécialiste du marketing, veut insuffler une nouvelle dynamique à l’entreprise. Dans cet entretien accordé à Indjazat, il affirme maitriser les processus et les mécanismes de fonctionnement internes, propre à l’entreprise, ce qui devra lui permettre d’atteindre rapidement son objectif. Pour le nouveau PDG d’AT, la priorité doit être accordée à la nécessité d’accroitre la productivité à tous les niveaux et d’augmenter la rentabilité. Pour ce faire, Adel Bentoumi compte s’appuyer sur la capacité de mobilisation du personnel d’Algérie Télécom qu’il qualifie d’énorme, ainsi que sur sa pleine adhésion et son dévouement à la satisfaction client. A ce propos, tout en assurant que le client demeure au coeur de la stratégie de l’entreprise, le PDG d’AT confie qu’une foule de projets sont en cours de maturation, liés à la création de contenu et à la conception de solutions portant, entre autres sur les objets connectés.

PROPOS RECUEILLIS PAR HACÈNE NAIT AMARA

Algérie Télécom vient de connaitre une nouvelle nomination à la tête de sa direction générale. Quelles sont vos impressions concernant votre nomination ?
L’entreprise Algérie Télécom évolue dans un secteur des plus stratégiques, moteur de développement du pays. Ma nomination à sa tête ne peut que m’honorer, et me pousse à donner le meilleur, afin d’insuffler une nouvelle dynamique, apporter de nouvelles idées, de l’innovation, et l’encouragement d’initiatives à forte valeurs ajoutées, qui se fonde principalement sur ma maitrise des processus et des mécanismes de fonctionnement internes, propre à l’entreprise. Il en est de même pour ses profondes ramifications sur le territoire national, dont je pense connaitre également les forces et n’ignorer point les lacunes ou les insuffisances.

Quels ont été les résultats financiers d’Algérie Télécom pour l’exercice 2021 ?
A l’instar de tous les acteurs économiques évoluant dans un contexte rude et contraignant, au niveau national comme à l’international, en raison d’une pandémie qui ébranle le monde depuis 2020, et dont les répercussions se font ressentir à ce jour, j’estime qu’Algérie Télécom s’en sort à bon compte en termes de résultats financiers pour l’exercice 2021. En attendant la clôture du bilan de l’exercice écoulé, les prévisions de l’entreprise augurent de résultats plutôt positifs, avec une croissance de 1,4% sur le chiffre d’affaires.

Algérie Télécom souffre depuis plusieurs années du poids de la masse salariale qui pèse lourdement sur les charges de l’entreprise. Comment comptez-vous résoudre ce problème ?
En réalité, je perçois cette problématique sous un angle très différent, non pas celui du poids que la masse salariale infligerait à l’entreprise en termes de charges, mais plutôt, comme une chance pour Algérie Télécom de disposer d’un vivier de compétences pluridisciplinaires à mettre en branle, de la façon la plus efficace qui soit. L’approche requiert, au préalable, de mettre tous les mécanismes de gestion et de contrôle en place dans l’entreprise, à l’effet de favoriser la productivité à tous les niveaux de nos coeurs de métiers et donc, d’accroitre la rentabilité qui rejaillirait inexorablement sur le chiffre d’affaires.
Il est clairement établi, de par le positionnement d’Algérie Télécom sur le marché national, également de par sa grande expertise dans son domaine d’activité et de la ressource humaine qualifiée dont elle dispose, que l’entreprise n’a pas atteint son plein potentiel. Or, un réajustement dument piloté par le management peut rapidement changer la donne. J’entends par là qu’Algérie Télécom détient tous les moyens techniques et humains qui, exploités à bon escient, permettrait de résoudre l’équation de la masse salariale en un temps record, en décrochant une performance annuelle, largement à notre portée. Pour ce faire, je sais d’emblée que je peux compter sur l’énorme capacité de mobilisation du personnel d’Algérie Télécom et sa pleine adhésion, voire son dévouement à la satisfaction client et l’atteinte des objectifs.

Algérie Télécom a lancé, il y a quelques temps, un ambitieux plan de modernisation de ses infrastructures, notamment pour développer et sécuriser sa bande passante. Comment se présente la situation à l’heure actuelle ?
Intégrée pleinement dans le plan de relance du secteur de la Poste et des télécommunications, Algérie Télécom fait de l’extension continue de son réseau une priorité sur sa feuille de route, en témoigne la réalisation des deux nouveaux câbles en 2021, qui sont un exemple édifiant en matière de modernisation via la fibre optique. La réalisation de ces projets phares a permis, par ailleurs, d’augmenter la capacité de la bande passante dans plusieurs wilayas, ajoutons à cela, tout autant de gains en termes de sécurisation du réseau et d’amélioration de l’interconnexion, en particulier, entre les localités les plus reculées du pays.
Aussi, force est de constater que le plan de modernisation de nos infrastructures se poursuivra inlassablement, et que ce dernier a abouti, d’une part, à une nette amélioration de la qualité de service, et d’autre part, à faciliter le basculement du débit pour 2 millions d’abonnements Internet, hissant ainsi le débit minimal à 10 Mbits, sans aucun changement tarifaire au grand bonheur des clients.

Quel sont vos priorités, selon le plan d’investissement de l’entreprise pour 2022 et même au-delà ?
Intégrée pleinement dans le plan de relance du secteur, compte tenu de son rôle décisif dans la construction d’un écosystème numérique en Algérie, la priorité pour Algérie Télécom sera de continuer à investir pour développer et moderniser le réseau, ceci pour assurer l’accès à Internet haut et très haut débit, pour tous les foyers implantés sur l’étendue du territoire national. Cet objectif implique le développement du réseau d’accès, principalement l’FTTH [fibre optique] pour garantir une qualité de service à la hauteur des attentes du client, mais aussi le déploiement du réseau 4G dans les zones enclavées au profit des citoyens isolés. Quant à la bande passante internationale, les efforts seront concentrés sur la sécurisation et l’extension des capacités existantes, soutenus par la réalisation d’un nouvel accès maritime.
Côté backbone national, des projets ambitieux seront engagés, à savoir la réalisation d’une liaison reliant Ouargla à Tamanrasset via Illizi, ou encore les secours des liaisons entre In Salah et Tamanrasset. Des projets colossaux qu’Algérie Télécom entamera l’exécution, leur achèvement produira sans nul doute un impact des significatifs sur bien des aspects liés à la sécurisation de la bande passante nationale.
Par ailleurs, la digitalisation de l’économie, nécessite un véritable socle numérique pour continuer à innover et répondre aux nouveaux besoins de connectivité, de croissance et d’innovation.
La mise en place d’un DATA center au sein d’Algérie Télécom, comme le prévoit la feuille de route du Groupe Télécom Algérie en la matière, serait donc la pierre angulaire permettant de mener une véritable transformation digitale menant vers le développement de services à forte valeur ajoutée. Sur le registre de l’innovation, nous consacrerons aussi davantage d’effort au développement de nouvelles gammes de services et de solutions.
Je vous confie qu’une foule de projets sont en cours de maturation chez Algérie Télécom, liées aussi bien à la création de contenu qu’à la conception de solutions portant sur les objets connectés. Outre ces projets, nous ne devons pas perdre de vue que le client demeure notre raison d’être. C’est pour cela que je compte mettre en oeuvre tous les mécanismes qui iront dans le sens du développement d’une relation client harmonieuse et pérenne.
H. N. A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here