Accueil DOSSIER CHAWKI BOUKHAZANI, P-DG D’ATM MOBILIS «Nous avons engagé un plan d’investissement inédit»

CHAWKI BOUKHAZANI, P-DG D’ATM MOBILIS «Nous avons engagé un plan d’investissement inédit»

0
PARTAGER

ATM Mobilis vient d’obtenir au MWC 2022 de Barcelone une belle distinction pour sa couverture réseau, jugée la meilleure en Algérie.
Pour son PDG, Chawki Boukhazani, ce trophée décerné par la très renommée entreprise «Ookla» valorise les réalisations de l’entreprise et l’encourage surtout à consentir davantage d’efforts pour améliorer encore plus la qualité réseau et le débit. Le patron de Mobilis n’a pas manqué d’annoncer d’ailleurs, dans un entretien qu’il a bien voulu accorder au magazine Indjazat, le lancement d’un important plan d’investissement qu’il a qualifié d’inédit. «Ce que nous avons l’habitude d’investir pendant plusieurs années, nous le ferons en une année», a- t- il soutenu. Boukhazani explique que la motivation derrière une telle démarche était de permettre à Mobilis de jouer un rôle de «catalyseur et de changement » sur le marché algérien de la téléphonie mobile.
Et de se dire «déterminé» à maintenir le leadership de Mobilis, notamment de par de nouvelles offres, via un bouquet de services inédits.
Au grand bonheur de ses clients !

INTERVIEW RÉALISÉE PAR HACÈNE NAIT AMARA

Vous êtes un « enfant de la boite » et vous avez été nommé, tout récemment, à la tête de Mobilis. Quels sont les principaux projets que vous avez dans votre attaché-case, pour permettre à l’entreprise de se développer encore mieux sur le marché ?
Comme vous le dites si bien, je suis un enfant de la boite et du secteur dans sa globalité. Avant d’avoir eu l’honneur de présider cette prestigieuse entreprise nationale, j’ai eu à occuper plusieurs postes de responsabilité dans cette même entreprise, de directeur des systèmes d’information, jusqu’à divisionnaire principal de l’ingénierie et du développement. De formation initiale en télécom, j’ai gravé graduellement les échelons à Mobilis, tout en ayant un background à la fois Telco et IT. Je crois savoir que je suis le premier responsable, à la tête de Mobilis, ayant ce profil issu de la boite. Tout cela m’a permis de prendre connaissance, en amont, des forces de Mobilis et des points à améliorer. Ainsi, en occupant ce nouveau poste, j’ai entamé mon travail par des actions concrètes, sans le moindre round d’observation, possédant déjà le constat et l’analyse de la situation générale qui prévaut dans l’entreprise. Les chantiers que nous avons lancés sont liés au volet social, commercial, marketing et technique. Sur le plan social, nous avons entamé un chantier pour installer une réelle culture d’entreprise. Un comité de participation a été installé avec pour mission principale la représentation des travailleurs au sein de l’entreprise, une première dans l’histoire de Mobilis. Il est inconcevable qu’une entreprise aussi prestigieuse comme la notre puisse fonctionner sans un comité de participation. Dans la vie d’une entreprise, il est important de travailler dans un contexte social apaisé, basé sur la confiance et la cohésion. On ne peut pas relever des défis à l’externe si on n’est pas solide de l’intérieur.
Sur le plan marketing, depuis des années, Mobilis s’est satisfaite du rôle d’observateur du marché. Or, un leader doit être innovant, la locomotive du marché, le provocateur et l’initiateur des changements. En termes d’offres, Mobilis n’a fait aucune nouvelle initiative depuis plusieurs années. C’est pourquoi nous avons décidé de lancer, à partir du 9 mars courant, une panoplie d’offres répondant à tous les besoins, à toutes les tranches d’âge et à tous les budgets. Notre but est de redynamiser la machine marketing de l’opérateur.
Sur le plan de la communication, Mobilis devient, de plus en plus, présente sur la scène nationale, voire internationale valorisant ainsi les réalisations de l’opérateur et de l’Algérie dans le secteur. Je dois dire à ce propos que la participation récente de Mobilis au MWC 2022 à Barcelone a permis de représenter l’Algérie à cet évènement et d’afficher son drapeau.
Quant au volet technique, habituellement le lent à réaliser, nous avons inscrit un plan d’investissement inédit pour améliorer la qualité du réseau et du débit, en concordance avec les orientations stratégiques des hautes autorités de l’Etat Algérien et la politique du Gouvernement dans le secteur.

Etre l’opérateur de téléphonie mobile N°1 en Algérie, avec 20 millions d’abonnés, ne constitue-t-il pas pour vous un challenge de préserver une telle position dans un marché caractérisé par une rude concurrence ?
Maintenir la position de leader n’est pas évident. Etre le leader d’une façon conjoncturelle est un objectif théoriquement atteignable mais conserver le leadership sur le marché nécessite une certaine créativité, de l’innovation, le renouvellement, le changement et la mobilisation des investissements. Ce n’est pas une recette magique ou secrète. A Mobilis on met tous les ingrédients nécessaires pour préserver notre position de leader national et, pourquoi pas, régional dans un futur proche. Il est vrai que le marché connait une rude concurrence et c’est la raison pour laquelle nous travaillons pour que Mobilis soit de nouveau concurrentielle.
Ceci est d’autant plus difficile qu’il s’agit d’un opérateur pas comme les autres. Mobilis est un opérateur historique doté d’une mission de service public qui doit, à mon sens, non seulement donner l’exemple et servir l’intérêt public, mais aussi tendre vers l’excellence, l’innovation et la créativité, qui sont en fait parmi les valeurs fondatrices de Mobilis. Nous pouvons être une institution publique et avoir une mission de service public, tout en ayant comme valeurs l’excellence et l’innovation.
C’est comme cela que je vois les choses et c’est pour cela que nous avons lancé un plan d’investissement inédit dont on va récolter les premiers fruits très rapidement.

Peut-on dire que Mobilis est devenue aujourd’hui une marque de référence qui peut s’exporter au niveau de certains pays africains ?
Une entreprise comme Mobilis ne peut pas se contenter de jouer un rôle sur le plan national uniquement. L’Algérie, forte de son emplacement stratégique, de son Histoire glorieuse et de son rayonnement continental s’est engagée dans une stratégie de conquête des marchés africains. Mobilis, en tant que leader national et comme opérateur historique et public doit s’inscrire dans cette perspective. Nous sommes donc prêts pour concrétiser les orientations du président de la République et accompagner la volonté des pouvoirs publics visant à conquérir les marchés africains. La ratification par l’Algérie, en 2021, de l’accord de création et de mise en oeuvre de la zone de libre échange continentale africaine va d’ailleurs dans ce sens.

Qu’en est-il du problème de couverture des régions du sud du pays et des zones d’ombre ?
Comme je viens de le préciser, Mobilis est une entreprise nationale dotée d’une mission de service public. Depuis décembre 2019, la question des zones d’ombre est à la tête des préoccupations nationales des hautes autorités de l’Etat. C’est pourquoi Mobilis déploie son réseau et consent des investissements dans certaines régions qui ne sont pas forcément rentables pour l’entreprise mais qui sont importantes pour l’Algérie et les Algériens. A Mobilis, nous sommes au-delà de la logique de rentabilité. Bien entendu, en tant que PDG de l’entreprise, je me dois de réfléchir aux meilleurs moyens de rendre mon entreprise plus compétitive, plus rentable et plus innovante, mais je ne dois en aucun cas oublier que nous sommes une entreprise nationale qui est là aussi pour offrir à des millions d’Algériennes et d’Algériens le meilleur service possible avec les prix les plus compétitifs possibles. Les clients de Mobilis sont avant tous nos concitoyens. Ils sont, par ailleurs, dans un sens plus large, les réels propriétaires de l’entreprise.

Afin d’améliorer de façon continue la qualité de prestation, la formation s’avère un axe important. L’entreprise continue-t-elle à former ?
La formation est un axe très important dans notre stratégie. C’est pourquoi nous avons initié un programme de formation ambitieux, réaliste et réalisable pour former les cadres en termes de management, de leadership, mais aussi pour avoir l’expertise nécessaire dans les différents métiers, que ce soit dans le commercial, le technique, le marketing ou encore la communication. Nous avons donc inscrit un plan de formation qui va permettre au personnel de l’entreprise d’être aussi prêt à relever les challenges.

L’Entreprise a-t-elle suffisamment développé l’activité Recherche et Développement pour pouvoir adapter et innover des solutions technologiques et éviter de recourir à l’importation ?
Là aussi, il s’agit de l’un des chantiers les plus importants qu’on vient de lancer. Pour moi, il est inacceptable qu’une entreprise aussi importante que Mobilis ne contienne pas une structure de Recherche et de Développement. C’est la raison pour laquelle nous avons entamé un certains nombre d’actions, afin d’encourager les initiatives, l’innovation et la créativité.

Mobilis a lancé récemment sur le marché un bouquet de service baptisé SAMA, une offre pratiquement unique et inédite. Pouvez-vous nous en dire davantage ?
Il faut savoir qu’en en termes d’offre, Mobilis était absente sur le marché de la téléphonie mobile depuis des années. C’est ce qui nous a motivés à lancer ce nouveau bouquet d’offres, appuyé préalablement d’une étude de consommation client. Aussi, plusieurs chantiers ont été lancés en amont avant la conception de ce nouveau bouquet d’offres, notamment en ce qui concerne la modernisation et la densification du réseau. C’est une offre inédite sur le marché algérien, surtout par rapport à sa flexibilité. Elle est généraliste en ce sens qu’elle a un access price de 30 dinars adaptée à toutes les bourses. SAMA est aussi une offre mixte, Prepaid, Postpaid, Contrôle, permettant au client de personnaliser sa consommation selon ses besoins, à l’instant T, c’est-à-dire que l’offre choisie aujourd’hui est modulable le lendemain et peut changer à n’importe quel moment. Auparavant, Mobilis proposait des offres exigeant un engagement d’un mois au minimum. En revanche, l’offre SAMA, totalement flexible, donne au client toute la possibilité de définir sa consommation tout au long du mois. C’est cette flexibilité qui rend cette offre inédite sur le marché algérien.
Il faut dire, enfin, qu’à travers ses offres et ses chantiers techniques, Mobilis va être le catalyseur du changement du paysage télécom en Algérie et la locomotive de l’amélioration de la qualité du réseau et du débit, au profit des clients et de tout l’écosystème des télécommunications dans le pays.
H. N. A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here