Accueil ENTREPRISE Djamil Ferdi, général manager d’Events SMDA : «100 000 visiteurs à la...

Djamil Ferdi, général manager d’Events SMDA : «100 000 visiteurs à la foire commerciale de la rentrée sociale»

0
PARTAGER

La promenade des Sablettes d’Alger a accueilli son premier événement commercial ouvert au grand public après des mois de paralysie dus à la crise sanitaire de la Covide-19. Organisée, septembre écoulé, par la Société salon events SMDA, la première édition de la Grande foire commerciale de la rentrée sociale et scolaire a enregistré près de 100 000 visiteurs. Un chiffre communiqué par Djamil Ferdi, général manager d’events SMDA, estimant que l’objectif attendu à travers l’organisation de cet événement est de booster l’activité économique et permettre par ricochet aux entreprises de réduire un tant soit peu l’impact de la crise sanitaire.

Interview réalisée par Lynda Mellak

Vous avez organisé la première foire commerciale après près de six mois de confinement et la fermeture de la plupart des activités commerciales. Comment avez-vous programmé la tenue de cet événement ?
Nous avons programmé des réunions de travail avec les autorités locales, la willaya d’Alger et l’Office national des Parcs, des Sports et Loisirs d’Alger (OPLA) et avons sollicité l’autorisation de tenir cette manifestation commerciale. Dans le même contexte, nous nous sommes rapprochés des entreprises désireuses d’exposer leurs produits. C’est notre métier et notre mission consiste en l’organisation de tels événements. La tenue et la réussite d’un tel rendez-vous, qui a rassemblé autour de 100 000 personnes n’est pas du tout une mince affaire dans le contexte sanitaire actuel. Les mesures sanitaires imposées aux visiteurs durant la foire sont exactement les mêmes qui s’appliquent dans un centre commercial ou un autre lieu public. Ce genre de grands rendez-vous permettent aussi de montrer qu’on est en mesure de surmonter cette épreuve avec laquelle nous allons devoir vivre encore un certain temps. Les règles, aussi contraignantes soient-elles, font désormais partie du quotidien de tout organisateur d’événement. Nous sommes tous besoin d’aller de l’avant. La tenue de cet événement est en ne peut plus une preuve de la possibilité d’organiser une manifestation grand public en plein période de la pandémie.

Comment qualifiez-vous l’ambiance générale de la reprise?
Nous avons organisé la première édition de la grande foire commerciale de la rentrée sociale et scolaire. Cette manifestation a eu lieu aux Sablettes d’Alger du 19 septembre au 03 octobre 2020. C’est le premier événement grand public qui a été organisé après plus de 6 mois de confinement et annulation de toutes les manifestations économiques (Salon et foires). Afin de réussir cet événement, nous avons mobilisé tout un protocole sanitaire: installé des bornes contenant de gel désinfectant et distribué plus de 7000 bavettes aux visiteurs. Ces derniers sont soumis à l’obligation de porter un masque de protection durant toute la période de leur présence à l’intérieur du chapiteau. Des agents sont mobilisés afin d’assurer le bon respect des consignes sanitaires. Une caméra installée à l’entrée du chapiteau calculant le nombre de personnes qui y accèdent afin de limiter le nombre de visiteurs que devrait contenir l’espace. La surface a été aménagée de sorte à définir deux points d’entrée et de sortie tout en assurant plusieurs accès de secours.

Quel est l’objectif attendu par l’organisation de cette manifestation ?
En Algérie comme ailleurs, la Covid-19 a mis à l’arrêt la machine économique. Cette pandémie n’a fait que compliqué une situation déjà compliquée pour un bon nombre d’entreprises. Dans l’objectif de booster l’activité économique, nous avons pris l’initiative d’organiser cet événement afin de permettre aux entreprises de redémarrer leur activités commerciales, d’écouler les stocks et attirer les clients. C’est également une opportunité aux visiteurs de trouver des offres intéressantes: réductions spéciales foires ou promotions.
Dans la continuité de nos événements, nous avons programmé une manifestation pour le mois de novembre prochain qui va prendre l’aspect du Black Friday et qui va se dérouler sur une durée de cinq jours. Un autre événement spécial Solde d’hiver est annoncé pour le mois de décembre prochain. En mois de mars 2021, nous allons programmer le Salon de la maternité et de la petite enfance.

La manifestation a-t-elle été ouvertes à toutes les entreprises, toutes activités confondues et comment ont-elles accueilli l’organisation de cet événement ?
L’épreuve est non seulement sanitaire mais également économique. Certains exposants participent à plusieurs foires par an, donc pour eux c’était absolument plus que positif de voir enfin l’activité économique reprendre de nouveau.
Pour la plupart d’entre eux, c’est une véritable bouffée d’oxygène, ça leur permet d’aller à la rencontre de leur clientèle mais aussi d’en trouver de nouveaux sachant que les petites et moyennes entreprises, parmi les plus touchées par la crise sanitaire, se battent pour leur survie et retiennent leur souffle entre risque de faillite et espoir de reprise.
Dédié à la rentrée sociale, le Salon a réuni plus de 80 exposants activant dans le domaine de la papeterie et article scolaire, textile (literie et vêtement) et maroquinerie. Elles sont présentes également à cet événement des entreprises spécialisées dans la cosmétiques, l’ameublement et décoration.
Des opérateurs activant dans l’industrie agroalimentaire ont également répondu présent à cette foire commerciale de la rentrée sociale. Nous avons enregistré une moyenne de 5000 visiteurs pendant les jours de semaine et environs 8000 visiteurs les jours de weekends. Le nombre a atteint les 100 000 visiteurs au dernier jour de la foire.
L. M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here