Accueil ACTUALITÉ Elle a abrité la journée VIP de « Chemex-Afrique » : Une autre marque de...

Elle a abrité la journée VIP de « Chemex-Afrique » : Une autre marque de reconnaissance pour l’Algérie

0
PARTAGER

«L’Algérie réitère sa ferme conviction quant à la nécessité de consolider la sécurité et la paix internationales, à travers l’interdiction des armes de destruction massive, y compris les armes chimiques, qui constituent une sérieuse menace pour l’homme et l’avenir même de l’humanité».

Par Azouz Kafi

C’est par ces termes pacifiques et pacificateurs que le Général d’Armée, Chef d’État-major de l’ANP, Saïd Chanegriha, a inauguré  la Journée VIP de l’exercice « Chemex-Afrique » destiné aux Etats-Parties à la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques de la région Afrique,  tenue  mardi 03 octobre 2023, au palais des expositions des Pins Maritimes à Alger; en collaboration avec l’Organisation d’Interdiction des Armes Chimiques et sous le haut patronage de du  président de la République.

Une marque de reconnaissance, une autre, pour un pays dont la propension à la paix et à l’humanité reste, historiquement, une marque déposée et pour laquelle le patron de l’ANP n’a pas manqué de s’enorgueillir disant que

«L’Algérie est honorée d’abriter cette importante manifestation et a une grande estime envers l’initiative commune, engagée entre notre autorité nationale et le Secrétariat Technique de l’Organisation, visant à renforcer et développer les compétences techniques, en matière de prévention et d’interdiction des armes chimiques, des Etats-Parties à la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques, de la région Afrique».

Cela d’autant que Chanegriha a présidé la cérémonie d’ouverture de cet évènement, en présence de Monsieur le Premier Ministre Aïmene Benabderrahmane, de son Excellence l’ambassadeur Fernando Arias Gonzàlez, Directeur Général de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques, de son Excellence l’ambassadeur Odette Melono, Directrice Générale Adjointe de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques, de nombreux ministres, des chefs des délégations diplomatiques accréditées en Algérie des pays participants à cette manifestation, ainsi que de représentants de haut rang relevant d’organismes africains.

Le Chef d’Etat- major qui  a, également, souligné que la mise en œuvre, en soi,  de la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques de manière quasi-globale en Afrique, était une preuve de l’engagement de ses pays pour ne pas détenir ou développer de telles armes, a fini par formuler le vœu de voir l’Organisation et les autres partenaires dans ce domaine, accorder l’ intérêt idoine au programme Afrique de l’Organisation, en veillant à  sa pérennité et en prenant en considération la réalité régionale et les besoins propres de notre continent, pointant la nécessité de renforcer du contrôle aux frontières du mouvement des produits chimiques à double usage. « L’amélioration des conditions fixant ces activités permettra d’affronter les défis sécuritaires inhérents à la probabilité d’une mauvaise utilisation des produits chimiques par les groupes terroristes» a- t- il conclu, en substance. Prenant la parole, le directeur- général de l’OIAC,  Fernando Arias Gonzàlez,

a mis en valeur les ressources humaines et matérielles mobilisées par l’Algérie pour faire réussir cette manifestation internationale à laquelle ont pris part des stagiaires, des évaluateurs et des observateurs internationaux de différentes nationalités.

«Pour conclure, je tiens à saluer le professionnalisme dont ont fait preuve les participants au Chemex-Africa. Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire, Messieurs les Ministres, l’Algérie a confirmé, une fois de plus, son rôle leader dans la diplomatie et le partenariat multilatéral. Je vous remercie pour les marques d’hospitalité qui nous ont été réservées et pour les efforts consentis, tout comme je voudrais exprimer mes remercîments à l’Algérie pour avoir abrité cet événement et pour le succès qu’a enregistré cet exercice» terminera   Fernando Gonzàlez,

Il est à noter que ce programme de la Journée VIP a vu l’exécution d’un exercice de simulation d’une attaque terroriste chimique, par des stagiaires de pays africains, dont l’Algérie, suivi de l’inauguration d’une exposition pour les professionnels des domaines chimique, biologique, radiologique, nucléaire et des explosifs, ainsi que les sociétés et organismes spécialisés concernés par la Convention. n

A. K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here