Accueil POLITIQUE Il a inauguré le siège de la Zaouïa Belkaidia dans la...

Il a inauguré le siège de la Zaouïa Belkaidia dans la Capitale et inspecté le Méga projet GMA : La spiritualité, l’autre chantier de Bouteflika

0
PARTAGER

Moins de deux mois après sa sortie dans la Capitale où il avait visité la Mosquée Ketchaoua rénovée et inauguré la station de métro Place des Martyrs, le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a saisi l’opportunité de l’avènement du Ramadhan pour effectuer une seconde virée, d’ordre éminemment spirituel, à la mi- mai.

Par Azzouz Koufi

Des sorties qui, au-delà de leur aspect protocolaire solennel, semblent témoigner d’une heureuse rémission de son état de santé.
Intervenant à la veille du mois sacrée, cette visite traduit surtout le souci du Chef de l’Etat de renforcer les fondamentaux cultuels de la Nation en les préservant des forts courants hérétiques qui tentent d’émerger épisodiquement dans la société.
S’il est connu de Bouteflika d’avoir toujours accordé une place de choix aux zaouïa, en tant que vecteur sociétal civilisationnel et religieux profondément ancré dans l’Algérie millénaire et à la promotion desquelles il a de tout temps veillé, les conjonctures actuelles, parce que porteuses de périls dogmatiques multiformes, donnent encore plus de sens et d’épaisseur à la démarche du Président.
Ainsi, le président de la République était-il sur le terrain à Tixeraïne à Alger pour inaugurer le siège de la Zaouïa Belkaidia. D’ores et déjà, une innovation : les «Dourous El-Mohammadia», organisées chaque Ramadhan en collaboration avec la wilaya d’Oran, au siège national de la Zaouïa de la Tarika Belkaidia de Sidi Maârouf, s’y tiendront cette année.
Et, cerise sur le gâteau, le projet compte également un centre de formation professionnelle qui permettra aux étudiants d’obtenir, outre leurs titres en éducation islamique, des diplômes pour pouvoir exercer plus tard d’autres métiers en cas de changement de vocation.
Par ailleurs, Il serait utile de savoir que, situé dans la localité de Tixeraine, commune de Birkhadem, ce lieu de culte, érigé sur une superficie globale de 5 hectares, abrite une école coranique d’une capacité d’accueil de 300 places ainsi qu’une bibliothèque de 1.200 m2.
Plus tard, Bouteflika allait constater in situ, le méga projet de la Grande Mosquée d’Alger (GMA) dans la commune de Mohammadia à El Harrach.
Un véritable joyau religieux, scientifique et culturel, constituant une autre pierre en marbre pour marquer de façon indélébile l’appartenance de l’Algérie à l’Islam des lumières, de la tolérance et de l’apaisement. Une des plus grandes réalisations d’Abdelaziz Bouteflika, à côté de l’autoroute est- ouest et le programme national du Logement. Pour rappel, lancé début 2012, le projet-GMA que réalise l`Entreprise chinoise “CSCEC”, est à un stade très avancé et sa livraison est prévue à la fin de l’année en cours.
Une performance des plus respectables quand on sait la GMA est la plus grande mosquée d’Afrique et la troisième plus grande au monde après Masdjid Al-Haram de la Mecque et Masdjid Al-Nabawi de Médine.
Sa fiche technique force l’admiration. Et pour cause. Réalisée sur une superficie de 27 hectares, elle compte une salle de prière d’une superficie de 20.000 M2, un minaret long de 267 M, une bibliothèque, un centre culturel, une maison du Coran, ainsi que des jardins, un parking, des blocs administratifs et des postes de protection civile et de sûreté et des espaces de restauration.
Outre la salle de prière d`une capacité d`accueil de 120.000 fidèles, elle comptera également un musée d`arts et d`histoire islamiques ainsi qu’un centre d`études sur l`histoire de l`Algérie.
A. K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here