Accueil ACTUALITÉ Douanes d’Alger-port : 189 milliards de dinars recouvrés en 2020

Douanes d’Alger-port : 189 milliards de dinars recouvrés en 2020

0
PARTAGER

La Direction régionale des Douanes d’Alger-port a réalisé un recouvrement de 189 milliards de dinars (DA) durant l’année 2020 malgré le contexte sanitaire et économique mondial, soit une hausse de 8 % par rapport à l’exercice 2019, a indiqué le 27 à Alger, le Directeur régional des Douanes Alger-port, Houcine Bourouba.

Par Kamelia Berkaine

A l’occasion d’une Journée portes ouvertes organisée à l’occasion de la Journée internationale de la douane (26 janvier) au profit de la presse et de nombreux responsables locaux, le même responsable a fait savoir qu’avec seulement deux inspections divisionnaires et dans un contexte sanitaire particulier marqué par le Covid-19, la Direction régionale des Douanes d’Alger-port est classée deuxième régionale, sur un total de 15 directions à travers le territoire national, en matière de recouvrement réalisant un montant de 189 milliards DA (+8 %). De plus, la recette des douanes d’Alger-port est classée première sur le territoire national en matière de recouvrement, a souligné M. Bourouba, avec un taux de participation national dépassant 18 %. Malgré la crise du Covid-19, le tonnage des marchandises importées au port d’Alger n’a connu qu’une légère baisse au cours de l’année 2020 estimée à 2,62 %. Le nombre de déclarations en détail traitées à l’importation a atteint 35.585 déclarations, soit une baisse de 19,42 %. Le nombre de navires traités à l’importation au port d’Alger a enregistré une baisse de 28,8 % durant l’année 2020 par rapport à l’année précédente. Une baisse de 31,71 % a été également enregistrée à l’exportation. Le nombre de conteneurs traités au port d’Alger a connu également une régression au cours de l’année 2020 , une baisse de 16,86 % a été enregistrée à l’importation et 15 % à l’exportation par rapport à 2019.
Malgré la baisse des déclarations enregistrées, la valeur des importations a connu une hausse importante passant de 4,6 milliards de dollars à 7 milliards de dollars (+31,21 %) due essentiellement à la flambée des prix des céréales et des matières premières sur le marché international, causée par la pandémie du Covid-19 et à la dévaluation du Dinar. Concernant les exportations, à partir du port d’Alger,leur valeur a enregistré une hausse de 31,54 % malgré la conjoncture économique et sanitaire mondiale de l’année écoulée, tandis que le nombre de déclarations traitées à l’exportation a également augmenté de 22,33 %. Quant au contrôle ayant abouti à un recouvrement contentieux, celui-ci a permis de relever 804 cas d’infraction pour un total de pénalités encourues de 2,35 milliards DA. Les infractions au change durant l’année écoulée au niveau du port d’Alger ont atteint 63 infractions portant sur une valeur de près de 500 millions DA ayant engendré 1,9 milliards DA de pénalités. De plus, les services de la Direction régionale d’Alger port ont assuré durant la pandémie un dispositif de facilitation des opérations de dédouanement à travers le maintien des circuits de traitement permettant à 12 % des déclarations enregistrées de bénéficier d’un circuit vert et plus de 400 déclarations ont été introduites en circuit accéléré au profit des opérateurs économiques agréés. Ajouter à cela, un dispositif de facilitation particulier a été accordé au dédouanement des médicaments et des fournitures médicales entrant dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. En outre, dans le cadre de la lutte contre la contrefaçon, la Direction douanière régionale d’Alger port a enregistré cinq (05) affaires de contrefaçon pour un montant global de 38,4 millions DA sur des marques de textile, de cosmétique et d’équipements automobiles. De plus, 195 grammes de cocaïne ont été saisis par la même direction durant l’année écoulée et 43.807 unités de psychotropes. D’autre part, la Direction d’Alger port a saisi du matériel sensible dont 65 drones, 107 caméras de surveillance, 9 jumelles, 7 détecteurs de métaux et 90 GPS tracker.
A noter que lors de cette cérémonie, plusieurs représentants de la Direction d’Alger-port ont été honorés à l’occasion de leur promotion et d’autres à l’occasion de leur départ à la retraite. De plus, les familles de membres décédés ayant appartenu aux équipes de la Direction ont également été honorées.
Par ailleurs, les recouvrements fiscaux réalisés par les douanes algériennes ont atteint 1.035 milliards de Da en 2020 contre 1.097 milliards DA en 2019, soit une baisse de 5%. Selon un bilan présenté par des responsables des douanes algériennes lors des festivités de célébration de la Journée internationale de la Douane, le recouvrement fiscal réalisé par les services douaniers a connu une légère baisse de l’ordre de 5%, et ce en dépit d’un recul de 18% dans le volume des importations passées de 41,93 milliards de dollar en 2019 à 34,39 milliards de dollars. S’agissant des exportations, le bilan des douanes fait état d’un montant de 23,969 milliards de dollar en baisse de 33,57% par rapport à 2019, creusant ainsi le déficit de la balance commerciale à 10,595 milliards de dollar en 2020, en hausse par rapport à 2019 où il s’était établi à 6,110 milliards de dollar. Les recettes douanières ainsi que la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) recouvrées en 2020 par les services des Douanes ont atteint des taux d’exécution de 115,67 % et de 104,36% respectivement. Commentant ces chiffres, la chargée de l’information et de la communication par intérim à la direction générale des douanes , Nassima Berikssi a indiqué que le renforcement de l’efficacité et du suivi en matière de recouvrement fiscal permettront d’augmenter les recettes douanières, soulignant que les chiffres réalisés témoignent de l’attachement des douanes algériennes à exécuter les missions qui lui sont dévolues.

Plus de 21.000 dossiers contentieux en 2020
Par ailleurs, un nombre de dossiers contentieux de 21.611 a été enregistré en 2020 contre 17.286 affaires en 2019, indique le bilan de la DGD. Le bilan fait état d’une hausse de 30% des affaires de contrebande, passant de 3.594 en 2019 à 4.693 en 2020. Le nombre d’infractions relatives au change ont reculé de 661 en 2019 à 504 en 2020, en raison de la baisse des opérations d’importation, d’une part, et au renforcement du contrôle par les agents douaniers, d’une autre part. Selon la même source, le montant des amendes issues de ces infractions s’élève à près de 122 mds DA, enregistrant ainsi une importante augmentation (+107%) des amendes infligées pour contrebande, tandis que les amendes enregistrées dans le cadre des infractions de change et de mouvement des capitaux de et vers l’étranger ont reculé de 24% en 2020 soit d’un montant de +42 mds DA, en comparaison avec 2019 (52,3 mds DA) et ce en raison de la baisse des opérations d’importation et du durcissement du contrôle par les douaniers. S’agissant des crimes liés au change relevés dans le cadre du contrôle à postériori, il est question de 349 procès d’infractions en 2020, année lors de laquelle les services des douanes ont saisi 14,4 millions euros et près de 71,84 millions USD, alors que la valeur des amendes infligées a atteint près de 31,35 mds DA soit une baisse de 20% par rapport à 2019. Par ailleurs, les services des Douanes ont enregistré, dans le cadre de la lutte contre le trafic et la contrebande durant l’exercice 2020, un total de 2.558 opérations de saisie impliquant 2.689 contrevenants. Il s’agit de la saisie de drogue, de psychotropes, de tabac, de carburant, d’armes et de munitions, de produits pyrotechniques, de boissons alcoolisées, de produits alimentaires et autres. Les mêmes services ont saisi également 448 véhicules, 42 tracteurs, 2 remorques et 7 motocycles. Concernant les produits de contrefaçon ayant fait objet de suspension de la mainlevée par les services de Douanes, au titre des missions qui leur sont assignées dans ce cadre, ils ont atteint 227.483 unités contrefaites en 2020, contre 545.078 unités en 2019, soit une baisse de 58%. La direction des Douanes a fait savoir qu’aucune demande d’intervention lancée par les détenteurs de marques commerciales n’a été enregistrée en 2020, dans la cadre de la lutte contre la contrefaçon, contrairement à l’année 2019 lors de laquelle 26 demandes d’interventions ont été enregistrées. Concernant les avertissements délivrés par la direction des Douanes, ils sont au nombre de 24 en 2020 contre 22 avertissements en 2019. Quant à la qualité de produits ayant fait objet de suspension de la mainlevée dans le cadre de la lutte contre la contrefaçon, les produits de beauté détiennent la part du lion. Le bilan fait état également du recul du taux des produits de contrefaçon, ayant fait objet de suspension de la mainlevée en 2020 par rapport à 2019, en raison de la baisse du taux des transactions commerciales induite par la propagation de la covid-19.
B. K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here